Seine : un chantier titanesque s'annonce pour les JO de 2024

La baignade dans la Seine est interdite depuis 1923, mais la Mairie de Paris a promis de rendre le fleuve propre pour les Jeux olympiques de 2024. Un chantier titanesque s'annonce.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À Paris, pas question de se baigner dans la Seine, les Parisiens se trempent au bassin de la Villette, en amont du fleuve. Le courant et la pollution rendent la baignade impossible dans le fleuve phare de Paris. Pourtant, dans 7 ans, des dizaines d'athlètes participeront au 10 kilomètres nage libre et au triathlon dans la Seine. Une promesse d'Anne Hidalgo, qui effraye les baigneurs potentiels. "L'eau ne me donne pas envie de me baigner", déclare une jeune femme.

Des travaux gigantesques

Il y a trente ans pourtant, la qualité des eaux de Seine enthousiasmait le maire de l'époque, Jacques Chirac. En 1988, il affirmait qu'il irait se baigner dans la Seine, "dans trois ans". Au début du 20e siècle, la traversée de Paris à la nage était même une course très prisée, jusqu'en 1923, où l'on jugea ce genre d'activité dangereuse. D'ici à 2024, il va falloir équiper deux stations d'épuration en filtres ultraviolet. Il faudra aussi mettre en place des déversoirs d'orage en cas de fortes pluies. Les péniches ne pourront plus évacuer leurs eaux usées dans la Seine.

Le JT
Les autres sujets du JT
seine
seine (FRANCE 3)