Paris 2024 : Renaud Lavillenie présente le parc olympique éphémère

La ville de Paris donne ce vendredi 23 et samedi 24 juin un avant-goût des Jeux olympiques de 2024. L'objectif : remporter la faveur du comité international olympique face à la rivale Los Angeles.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En duplex, le vice-champion olympique de saut à la perche, Renaud Lavillenie, vante les mérites de la candidature parisienne. L'athlète français a pu, au cours de ces jeux de présentation, exercer d'autres disciplines que la sienne. Le judoka Teddy Riner a par exemple pu s'essayer au sprint. La ville de Paris a fait en sorte d'intégrer ces enceintes sportives éphémères dans le paysage parisien.
"Ce qui est intéressant, c'est de montrer au peuple français et au monde entier que l'on est capables d'organiser des choses exceptionnelles, parce que je pense qu'organiser un 100 mètres sur la Seine, c'est quand même vraiment pas facile", explique-t-il, faisant référence à la piste d'athlétisme installée sur une plateforme flottante sur la Seine. 

Renaud Lavillenie repoussera la fin de sa carrière si Paris gagne son pari

"On se dit qu'on est en très bonne voie" pour remporter l'organisation des Jeux olympiques de 2024, se réjouit Renaud Lavillenie. "Mais il faut se méfier de tout [...] Tant que le scrutin n'est pas voté, il peut toujours y avoir une certaine déception. [...] Il nous reste encore deux mois de travail pour décider un maximum de personnes à voter pour nous", explique-t-il avant de faire une promesse : repousser la fin de sa carrière si la capitale remporte son pari et organise les Jeux olympiques de 2024
Le JT
Les autres sujets du JT
Une piste flottante d\'athlétisme, ici en cours d\'assemblage, posée sur la Seine, pour promouvoir vendredi 23 juin et samedi 24 juin, la candidature de Paris aux jeux Olympiques de 2014.
Une piste flottante d'athlétisme, ici en cours d'assemblage, posée sur la Seine, pour promouvoir vendredi 23 juin et samedi 24 juin, la candidature de Paris aux jeux Olympiques de 2014. (JOEL SAGET / AFP)