Paris 2024. La tour Eiffel, le château de Versailles ou Geoffroy-Guichard : des sites olympiques exceptionnels

Paris 2024 organisera bien les Jeux olympiques d'été en 2024. Parmi les atouts qui ont convaincus le CIO dont le vote final s'est déroulé mercredi à Lima : les sites d'exceptions qui accueilleront les épreuves.

Au pied de la tour Eiffel, le Champ-de-Mars sera réservé au beach volley.
Au pied de la tour Eiffel, le Champ-de-Mars sera réservé au beach volley. (PARIS2024)
avatar
Antoine DeianafranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Ce fut l'un des arguments majeurs de la campagne olympique remportée par Paris mercredi 13 septembre : avec des installations comme le Stade de France, Roland-Garros, Jean Bouin et le Parc des princes, la capitale française possède déjà 93% à 95% des infrastructures nécessaires à l'organisation des JO d'été de 2024. Outre cet aspect pratique, Paris propose d'accueillir des épreuves sur des sites d'exception, connus dans le monde entier. 

>> Suivez notre direct : c'est officiel, Paris accueillera les JO d'été en 2024

Du beach-volley au pied de la tour Eiffel

Des monuments historiques qui attirent chaque année des millions de touristes serviront d'écrin aux épreuves olympiques, à l'image du Champ-de-Mars, des Invalides, du Grand Palais ou encore des Champs-Élysées où sera jugée l'arrivée de l'épreuve de cyclisme sur route.

Que ce soit le Champ-de-Mars pour le beach-volley, la tour Eiffel pour le départ de la natation en eau libre ou les Champs-Élysées pour le marathon, il s'agit de sites temporaires à installer.

Parmi les sites existants se trouvent le Stade de France qui accueillera notamment les cérémonies d'ouverture et de clôture, le Grand Palais pour l'escrime et le taekwondo, mais aussi des sites loin de Paris. Ainsi, la marina de Marseille accueillera la compétition de voile. Et les épreuves de football se dérouleront dans plusieurs stades bien connus des amateurs de Ligue 1, comme La Beaujoire à Nantes ou Geoffroy-Guichard à Saint-Étienne.