JO 2024 : tenir le budget, le nouveau défi de Paris

Paris a notamment construit sa victoire sur la cohérence de son budget. Par le passé, les villes olympiques ont souvent vu leurs dépenses exploser.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Respecter le budget, c'est presque une discipline olympique. Londres, Sotchi, Rio... Il n'a jamais été tenu depuis 1984 à Los Angeles. Pékin 2008 l'avait même dépassé de 1 130%, soit 29,4 milliards d'euros de plus que prévu. Pour Paris, les dépenses sont estimées à 6,6 milliards d'euros. Le comité de candidature olympique l'assure. La ville fera office d'exception avec 95% d'infrastructures existantes et dix fois moins d'équipements à construire que Londres en 2012.

Installations construites recyclées

Le budget est financé en partie par le CIO, la billetterie, les sponsors, le privé et l'État. La partie réservée aux infrastructures est en général celle de toutes les dérives. Pour Paris 2024, seuls le village des médias, le centre aquatique et le village olympique restent à construire en Seine-Saint-Denis. Un investissement à long terme, car les installations seront réutilisées et transformées en logements et en bureaux après les Jeux.

Le JT
Les autres sujets du JT
La piscine olympique Georges-Vallerey, construite pour les Jeux Olympiques d\'été à Paris en 1924 
La piscine olympique Georges-Vallerey, construite pour les Jeux Olympiques d'été à Paris en 1924  (LUDOVIC MARIN / AFP)