JO 2024 : Paris a appris de ses échecs

Paris sera désignée ce soir, mercredi 13 septembre, ville organisatrice des Jeux Olympiques d'été 2024. La dernière fois, c'était il y a un siècle, en 1924 précisément. Depuis, la capitale avait multiplié les échecs.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Toute une ville et ses monuments en campagne olympique, un solide dossier préparé depuis plusieurs années, des politiques et des athlètes investis, qui portent haut les couleurs de capitale, comme un goût de revanche après des échecs répétés. Le projet de Paris 2024 ne doit rien au hasard. La délégation a su tirer des leçons de ses déconvenues précédentes et malheureuses pour faire la différence. Entre Paris et les Jeux Olympiques, le passif est lourd : trois candidatures et trois échecs.

2012, une immense déception

Tout d'abord avec les JO de 1992 où Barcelone est préférée à Paris. Puis, pour les JO de 2008 où la capitale française ne fera pas le poids face à l'ambition des Chinois. Mais l'échec le plus cuisant sera face à Londres qui rafle les JO de 2012. Pourtant, Paris partait favorite et avait vu grand, peut-être trop. Une déception qui a servi à la délégation actuelle en redonnant une place de choix aux principaux intéressés : les sportifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, Tony Estanguet et Anne Hidalgo (de gauche à droite), le 11 juillet 2017 à Lausanne (Suisse).
Emmanuel Macron, Tony Estanguet et Anne Hidalgo (de gauche à droite), le 11 juillet 2017 à Lausanne (Suisse). (SEBASTIEN BOZON / AFP)