Jeux Olympiques 2024 : Pour l'ancien judoka Thierry Rey, Paris a "un projet optimum"

L'ancien judoka Thierry Rey, conseiller spécial de la candidature de Paris pour les JO 2024, a salué le soutien du nouveau président de la République, Emmanuel Macron, à la candidature de Paris. 

Rapprocher les univers du sport et de la culture, un projet ambitieux pour les JO 2024.
Rapprocher les univers du sport et de la culture, un projet ambitieux pour les JO 2024. (MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

L'ancien judoka, Thierry Rey, et conseiller spécial de la candidature de Paris pour les JO 2024  s'est montré confiant dimanche 14 mai sur franceinfo. Il a notamment vanté un "projet optimum", au moment où la commission d'évaluation du comité international olympique commence ses examinations.

"On a un projet qui est bien ficelé" estime Thierry Rey, "pour les convaincre que Paris, l'Île-de-France et toute la France attendent ces jeux, et que c'est un projet qui est très fédérateur et bénéfique pour notre pays."

"On fera tout pour avoir 2024"

Interrogé sur la possibilité d'obtenir l'attribution pour 2028 au lieu de 2024, Thierry Rey balaie la proposition : "2024 c'est dans 7 ans, on s'est engagé sur ce projet-là... On ne va pas tirer des plans sur la comète et imaginer 28, et on fera tout pour avoir 2024".

Le médaillé d'or en judo aux JO à Moscou en 1980 a également réagi aux manifestations anti-JO de la veille à Paris, place du Châtelet. "Il y a toujours des gens qui vont être contre, ça fait partie de notre système démocratique et j'allais dire tant mieux. Nous, on a les autorités derrière nous, on a un projet, et les gens qui ne nous ont pas tout à fait compris, on va essayer de les convaincre".

Le projet compte aussi le soutien du nouveau président de la République, Emmanuel Macron, comme le souligne Thierry Rey saluant "une continuité de l'État, par ses discours, par son coup de téléphone, immédiatement, dès qu'il a été élu, au président du CIO Thomas Bach. Le président de la République sera le premier de nos ambassadeurs."

Thierry Rey : "Il y a toujours des gens qui vont être contre, ça fait partie de notre système démocratique et j'allais dire tant mieux."

00:00-00:00

audio
vidéo