"Il fallait prendre ce risque et je l'ai pris" : quand François Hollande a lancé Paris dans la course aux JO 2024

L'ex-président de la République François Hollande est revenu, mardi après-midi en exclusivité pour franceinfo, sur la décision de Los Angeles de présenter sa candidature pour les JO 2028 ouvrant ainsi la voie pour une attribution de l'édition 2024 à Paris.

François Hollande marche devant les anneaux olympiques à Rio de Janeiro, le 4 août 2016. 
François Hollande marche devant les anneaux olympiques à Rio de Janeiro, le 4 août 2016.  (JACK GUEZ / POOL)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

"On a maintenant de grands espoirs, pour ne pas dire une quasi-certitude" d'organiser les Jeux olympiques de 2024 à Paris. François Hollande ne boude pas son plaisir, comme il l'explique en exclusivité sur franceinfo, mardi 1er août, après la décision de Los Angeles de présenter sa candidature pour les JO de 2028. "Mais au départ, il fallait prendre un risque et je l'ai pris", rappelle l'ex-président de la République.

Les doutes autour de la candidature de Paris

"Il fallait que l'État, et j'étais le chef de l'État, puisse dire que les JO en 2024 étaient possible à Paris, explique François Hollande. Beaucoup doutaient parce que nous avions plusieurs fois perdu", poursuit-il en rappelant notamment l'échec de la candidature pour 2012.

Pour autant, l'ancien président de la République n'oublie pas son successeur et les acteurs majeurs dans ce dossier : "Aujourd'hui, je suis tout à fait heureux qu'Emmanuel Macron ait repris l'initiative, qu'Anne Hidalgo se soit engagée comme elle s'est engagée, que Tony Estanguet et Bernard Lapasset aient été de merveilleux ambassadeurs. Nous avons presque réussi" souligne François Hollande. 

La candidature devait être annoncée à Londres

François Hollande affirme avoir envisagé de présenter la candidature de Paris pour l'organisation des JO de 2024... lors des Jeux de Londres en 2012. "À ce moment-là, j'ai réuni les sportifs et les dirigeants de fédérations. Je leur ai dit : 'Est-ce que vous pensez que c'est possible de déposer une candidature ?' J'ai poursuivi en leur disant : 'Si on le fait, il faut qu'on gagne.'"

L'ex-chef de l'État se dit d'ores et déjà impatient d'assister aux JO à Paris. "J'aime le sport et j'aime mon pays", lance François Hollande avant d'assurer : "Je serai devant ma télévision. Plus que ça, je serai parmi les spectateurs."

"Je serai devant ma télévision. Plus que ça, je serai parmi les spectateurs", François Hollande

00:00-00:00

audio
vidéo