JO de Rio et Tokyo : enquête préliminaire sur des soupçons de corruption

Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire sur des soupçons de corruption dans l'attribution des Jeux Olympiques de Rio 2016 et de Tokyo 2020.

(Le Maria Lenk Aquatic Center à Rio construit pour les Jeux Olympiques de l'été 2016 © MaxPPP)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le Parquet national financier (PNF) a confirmé ce mardi à France Info avoir ouvert une enquête préliminaire en décembre 2015 à propos de soupçons de corruption dans l’attribution des Jeux Olympiques de Rio 2016 et de Tokyo 2020, confirmant une information du journal britannique The Guardian .

"Des éléments matériels de l’enquête déjà en cours sur l'Association internationale des fédérations d'athlétisme nous amènent à vérifier le processus d’attribution des jeux de Rio et Tokyo" , a expliqué une source judiciaire à France Info sans préciser la nature des éléments dont dispose le PNF.

L'athlétisme également visé 

Ces nouvelles investigations font suite à l’enquête déjà ouverte par le PNF à l’encontre de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF). Son ancien président, Lamine Diack, membre du CIO de 1999 à 2013, a été mis en examen pour "corruption passive" et "blanchiment aggravé" par la justice française. Il aurait perçu en 2011 plus d’un million d’euros de pots de vin après avoir truquer les tests de dopages positifs d’athlètes russes. Son fils est sous le coup d’un mandat international.

Selon The Guardian , cette "enquête dans l’enquête" s’intéresse également aux appels d'offres des championnats du monde d’athlétisme qui se dérouleront à Londres en 2017, à Doha en 2019 et à Eugene dans l’Oregon en 2021.