Fusion entre le Stade Français et le Racing 92 : l'abandon du projet est une "très bonne nouvelle"

L'ancien président du Stade Français Max Guazzini était l'invité de franceinfo dimanche. Il a réagi à l'abandon de la fusion du Stade Français et du Racing 92, "une mauvaise idée" selon lui. 

Supporters du Stade Français en 2015.
Supporters du Stade Français en 2015. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le Stade Français et le Racing 92 ne fusionneront pas en un seul et unique club de rugby l'an prochain, en Top 14 le championnat de France de rugby. C'est l'annonce faite dimanche 19 mars par le président du Racing 92, Jacky Lorenzetti.

"C'est une très très bonne nouvelle", a estimé l'ancien président du Stade Français Max Guazzini, invité sur franceinfo. "Je crois que les présidents respectifs ont compris que c'était une mauvaise idée", a-t-il déclaré.

franceinfo : l'abandon de la fusion est-il un soulagement pour vous ? 

Max GuazziniOui. On ne peut pas supprimer deux clubs qui existent depuis plus de 130 ans, qui ont un palmarès, qui ont des équipes, des joueurs, un public... ainsi, par une réunion autour d'une table.

La fronde menée par les joueurs du Stade Français a-t-elle eu raison de ce projet ?

Je crois que la fronde des joueurs a joué, mais aussi la mobilisation générale du peuple du rugby. Tout le monde était contre, et il y avait des problèmes juridiques. Cela ne pouvait pas se faire comme ça. On ne peut pas faire de fusion sans réunir le comité d'entreprise.

Ce projet a-t-il manqué de communication, de concertation ?

Sans parler de communication, on ne fusionne pas deux entités aussi respectables et aussi différentes, ça n'a pas de sens. Imaginez qu'en foot, on fusionne Lyon et Saint-Étienne, cela ferait du bruit. C'est pareil dans le rugby.