Selon "L'Equipe", Samir Nasri pourrait écoper de deux ans de suspension pour avoir insulté des journalistes lors de l'Euro.
Selon "L'Equipe", Samir Nasri pourrait écoper de deux ans de suspension pour avoir insulté des journalistes lors de l'Euro. (FRANCK FIFE / AFP)

Samir Nasri suspendu pour deux ans ? Le quotidien sportif L'Equipe émet cette hypothèse, mardi 26 juin. Selon ses informations, la Fédération française de football envisagerait des sanctions contre les joueurs qui ont terni l'image, déjà peu reluisante, des Bleus pendant l'Euro. Il s'agirait de Jérémy Ménez, Hatem Ben Arfa, Yann M'Vila et, tout en haut de la liste, Samir Nasri. La procédure disciplinaire pourrait être enclenchée mardi 3 juillet, lors de la réunion du comité exécutif de la FFF.

• Pourquoi ces joueurs sont-ils dans le collimateur ?

Principale cible de la FFF, l'attaquant Samir Nasri est accusé d'avoir lancé un "Ferme ta gueule !" à un journaliste de L'Equipe, après son but égalisateur face à l'Angleterre, le 11 juin. Le milieu de terrain a également insulté un journaliste de l'AFP après l'élimination de l'équipe de France, battue samedi par l'Espagne 0 à 2 en quart de finale. 

( Julien Benedetto - France 2)

Hatem Ben Arfa est dans le viseur pour son comportement dans les vestiaires après la défaite contre la Suède le 19 juin, également révélé par L'Equipe

Autres échanges d'amabilités que la fédération voudrait sanctionner : le "va te faire enculer" de Jérémy Ménez à l'encontre de son capitaine, Hugo Lloris, lors du match contre l'Espagne. Il avait fait de même, un peu plus tôt, avec l'arbitre de la rencontre, ce qui lui avait valu un carton jaune, rapporte le Huffington Post

Quant à Yann M'Vila, on lui reproche sa sortie du terrain très boudeuse pendant France-Espagne : il a regagné les bancs sans serrer la main d'Olivier Giroud, son remplaçant, ni celle de Laurent Blanc, le sélectionneur.

• Que risquent-ils ?  

"Le cas de Nasri est à détacher, souligne le quotidien, son attitude envers les médias et les dégâts qu'elle a provoqués pour l'image des Bleus nourrissent au sein de la FFF l'idée d'une sanction lourde." Si lourde que le joueur pourrait, selon le journal, se retrouver suspendu jusqu'à 2014, compromettant sa sélection pour la prochaine Coupe du monde. Ce serait la sanction la plus sévère jamais infligée à un joueur de l'équipe de France. 

Les autres joueurs risquent moins gros : amendes, suspension plus courte… L'Equipe évoque, par exemple, quatre matchs de suspension dans le cas Ben Arfa.