Si toutes les stars du foot reversaient 1% de leur salaire à des œuvres caritatives... L'Espagnol Juan Mata montre l'exemple

Après le transfert de Neymar au Paris Saint-Germain pour 222 millions d'euros, les salaires des footballeurs sont à nouveau montrés du doigt. L'international espagnol de Manchester United, Juan Mata, joue le contre-pied en reversant 1% de ses revenus à des oeuvres caritatives.

Juan Mata, sous le maillot de Manchester United
Juan Mata, sous le maillot de Manchester United (PAUL ELLIS / AFP)
avatar
Edité par Antoine TiercelinMarina DarasRadio France

Mis à jour le
publié le

Depuis l'annonce du transfert, au Paris SG, de l'attaquant du FC Barcelone Neymar pour 222 millions d'euros, les rémunérations mirobolantes des stars du foot font à nouveau débat. Mais une des vedettes du championnat d'Angleterre, l'Espagnol Juan Manuel Mata, a décidé de prendre tout le monde à contre-pied. Le meneur de jeu de Manchester United annonce son intention de reverser 1% de ses revenus à des des œuvres de charité et appelle d'autres footballeurs à le suivre.

Un don de 80 000 euros par an

Juan Manuel Mata, 29 ans, gagnerait près de 8 millions d'euros par an. Il reversera donc 80 000 euros à l'association Common Goal. L'Espagnol se dit "très fier de montrer l'exemple", mais voudrait "ne plus être le seul footballeur professionnel à soutenir cette association". 

L'objectif de la star espagnole est de rassembler l'ensemble de l'industrie du football pour que chaque joueur contribue à hauteur de 1 % de ses revenus annuels. Le timing est impeccable pour Juan Mata qui lance cet appel en pleine saison des transferts, période pendant laquelle les clubs de foot dépensent des sommes astronomiques pour s'échanger certains joueurs.

Juan Mata espère un geste de Neymar 

Originaire de Burgos dans le nord de l'Espagne, Juan Mata avait quitté son club de Chelsea, en Angleterre, en 2014 pour rejoindre un autre club club de Premier League, Manchester United, pour la somme de 40 millions d'euros. Un chiffre très éloigné des 222 millions dépensés pour le brésilien Neymar, mais Mata espère tout de même un geste de son collègue désormais parisien.