DIRECT.Ligue des champions : le PSG frappe un grand coup face au Bayern Munich (3-0)

Ne nous mentons pas : les phases de poules sont généralement assez ennuyeuses... sauf quand arrivent des affiches de ce type.

Les attaquant du PSG Neymar et Edinson Cavani se congratulent lors d\'une large victoire à Glasgow, le 11 septembre 2017 au Celtic Park.
Les attaquant du PSG Neymar et Edinson Cavani se congratulent lors d'une large victoire à Glasgow, le 11 septembre 2017 au Celtic Park. (FRANCK FIFE / AFP)
avatar
Pierre GodonFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Après une demi-douzaine de matchs d'échauffement (ou presque) en Ligue 1, le PSG défiait un adversaire que les téléspectateurs du monde entier connaissent, le Bayern Munich, et ses stars. Le Parc des Princes était plein pour cette première soirée de gala de Ligue des champions, mercredi 27 septembre, pour admirer l'attaque de galactiques Neymar-Cavani-Mbappé. Et les spectateurs n'ont pas été déçus avec un succès net et sans bavure 3-0.

Une double confrontation décisive pour la première place du groupe. Anderlecht et le Celtic Glasgow, les deux autres formations du groupe, font figure de menu fretin comparées aux deux ogres, au budget et à l'effectif bien supérieur. Pour s'éviter un 8e de finale difficile, le PSG serait bien inspiré de terminer premier, ce qui passait par un succès lors de la confrontation face au Bayern.

L'ogre bavarois affaibli. Le Bayern Munich n'était "que" 3e de la Bundesliga, et dans un club habitué à gagner, cela sonne comme un début de crise. Ajoutez-y cette lourde défaite en Ligue des champions et le coach, Carlo Ancelotti, peut trembler. "Carletto" peine à trouver un fonds de jeu cohérent, et certaines stars, comme Thomas Müller, ne cachent pas leur agacement d'être reléguées sur le banc.

Le PSG favori du groupe. En conférence de presse d'avant match, Marco Verratti a fait remarquer que, pour la première fois, le club parisien ne faisait pas de complexe d'infériorité vis-à-vis des grands d'Europe. Le recrutement cinq étoiles et le sentiment qu'après avoir passé cinq ans à buter en quarts ou en huitième, c'est l'année pour passer un cap. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FOOT

22h43 : A noter 25 buts ce soir en Ligue des champions

22h41 : On jette un oeil aux affiches de la soirée : Chelsea s'est imposé 2-1 sur la pelouse de l'Atletico Madrid, la Juventus n'a pas tremblé contre l'Olympiakos (2-0), pas plus que le Barça face au Sporting Portugal (1-0).

22h40 : Je pense que demain, les collègues portugais ne vont pas trop parler de Ligue des champions... C'est de la Bâle !

22h40 : Petite consolation pour le Bayern, ce n'est pas la plus grosse déculottée de la soirée. Le Benfica Lisbonne a encaissé un surprenant 5-0 à Bâle, ce qui inspire ce jeu de mots à @cyclo_ecolo.

22h39 : C'est terminé au Parc des Princes, et le PSG frappe un grand coup en pulvérisant le Bayern (3-0).

22h36 : Et comme le match avait lieu en Belgique, ça donne une indication sur l'équipe qui devrait finir 3e du groupe.

22h36 : et pendant ce temps, le Celtic gagne 3-0 contre Anderlecht

22h33 : Le Bayern a tenté 15 tirs, et si aucun n'est arrivé au fond des filets, c'est en grande partie grâce à Alphonse Aréola, vigilant jusqu'au bout ce soir. Il vient de dévier un tir croisé de Kingsley Coman qui aurait pu faire mouche. , 88e.

22h27 : Gare à la suite,ce PSG a eu beaucoup de réussite ce soir.

22h26 : @anonyme C'est un peu réducteur, le club allemand a fait une bonne première période vraiment mal payée, avant de sombrer ensuite.

22h26 : Le Bayern n'a pas l'air dans son assiette ce soir, ils ont attrapé un gros rhume ou quoi ?

22h25 : Suite du feuilleton du penaltygate : après avoir tiré la plupart des coups-francs, Neymar vient d'en accorder un à Cavani, qui l'a très bien tiré (mieux que le Brésilien avant lui). Il faudrait un penalty pour qu'on se fasse vraiment une idée.

22h18 : Maigre consolation, le Bayern s'est quand même procuré 17 corners dans ce match. Et malgré des joueurs de tête de toute première force, Lewandowski et Müller, ils n'ont pas réussi à toucher un ballon. Toujours , 75e.

22h09 : Revoyons l'attitude des défenseurs du Bayern sur ce slalom de Mbappé.


22h08 : Neymar inscrit le but du KO, mais il n'a pas grand mérite à avoir poussé le ballon au fond des filets, car c'est Mbappé qui a passé en revue la défense bavaroise pour délivrer un caviar dans les six mètres ! 3-0 pour Paris, en démonstration désormais.

22h06 : Et pendant ce temps, dans la tribune VIP, on s'ennuie.

22h01 : Effectivement, @anonyme, l'attaquant brésilien rate à peu près tout ce qu'il tente jusqu'à présent. Même si sa dernière tentative rase le poteau allemand, elle file du mauvais côté.

22h01 : C'est Jean-Michel Némar ce soir 😱

21h56 : Et sur l'action suivante, le duo Neymar-Mbappé gâche un deux contre deux en contre. Le PSG ne parvient pas à faire le break. , 50e.

21h55 : Le match a failli être relancé sur une tête de Müller sauvée sur sa ligne par Thiago Silva, excellent ce soir (il faut le signaler, on lui a suffisamment reproché de se louper dans les gros matchs).

21h51 : @anonyme Ça m'étonnerait, je pense plutôt qu'Unai Emery incite ses hommes à donner le ballon à Mbappé dont la vitesse permet de remonter très vite le ballon en contre.

21h50 : Le PSG joue beaucoup du côté où Neymar n'est pas ... un retour de bâton de sa bouderie ?

21h50 : Deux changements côté Bayern, avec notamment l'entrée de Kingsley Coman et la sortie de Corentin Tolisso, qui n'a pourtant pas démérité.

Le coup d'envoi de la seconde période vient d'être donné, 2-0 pour Paris.

21h45 : "Demain, l'Europe sera rouge et bleue" ont écrit les supporters parisiens sur une banderole. Ce qui n'a pas manqué d'inspirer les esprits taquins.

21h44 : Un coup d'oeil aux statistiques à la pause : le PSG a marqué deux buts sur ses cinq tirs (trois cadrés). Le Bayern Munich a lui tenté neuf fois sa chance. Vous avez dit "efficacité" ?

21h34 : C'est la pause, et le PSG mène 2-0 face à un Bayern Munich à la défense défaillante. C'est quand même bien payé pour les Parisiens, qui ont concédé beaucoup d'occasions.

21h25 : Depuis la 25e minute de jeu, la triplette Neymar-Cavani-Mbappé s'est mis en mode dragster et met au supplice la lourde défense bavaroise. Le PSG multiplie les occasions de 3-0, ce qui serait cher payé pour les Bavarois au vu du match.

21h20 : Et de deux pour le PSG, ultra-efficace ce soir à défaut d'être convaincant dans le jeu. Sur un contre, Mbappé sert encore Cavani et cette fois l'Uruguayen décoche une merveille de frappe sous la barre d'Ulreich, impuissant. 2-0 pour Paris juste après la demi-heure de jeu.

21h20 : On ne manque pas de vous tenir informés du penaltygate entre Neymar et Mbappé. Sur un contre, le jeune prodige parisien se retrouve à devoir choisir entre Neymar, à sa droite, et Cavani, à sa gauche. Mbappé sert Cavani, qui manque le cadre, et Neymar le fusille du regard. , 29e.



21h12 : Un contrôle atroce de Neymar, qui gâche une énorme occasion face au gardien, lui vaut railleries et quolibets sur Twitter.

21h07 : Le meilleur parisien, c'est pour le moment le gardien Alphonse Aréola, auteur d'une superbe envolée sur une frappe bavaroise à l'entrée de la surface., 20e.

21h04 : Vous pensiez que cette ouverture du score précoce allait permettre au PSG d'attendre le Bayern dans son camp pour placer des contres ? Pas du tout : le PSG balbutie son football dans son camp, et ce diable de Thomas Müller, toujours là pour marquer un but de raccroc, a failli glisser le ballon dans le but sur un corner de filou. Méfiance !

21h00 : Mycanal down depuis la 1ere minute... C'est du vol

21h00 : Merci de signaler l'incompétence de canal+ qui fait payer 40e un service défectueux. Mycanal a planté (plantage général) au bout de ...1 minute. Depuis plus rien

21h00 : Une pensée pour les gens qui voulaient regarder le match via le site de Canal +, qui connaît manifestement des difficultés. Les dirigeants de la chaîne cryptée s'attendaient à un record d'audience ce soir.

20h58 : Remarquez que le compte du PSG fait partie de ceux qui ont le droit d'utiliser 280 caractères. Et ne s'est pas gêné lors du but d'Alves.