Opposées en quart de finale de cet Euro 2012, l'Italie et l'Angleterre ne boxent pas dans la même catégorie. Résultats en Coupe d'Europe, classement Fifa, coefficient de hype dans les tabloïds, tout indique que l'Angleterre est la plus forte. Si vous n'étiez pas totalement convaincu, enfonçons le clou.

Parce que les Anglais ont bossé les penalties, histoire de ne pas échouer aux tirs au but comme en 1990, 1996, 1998, 2004 et 2006. En plus, cette année, les Anglais ont un vrai gardien dans les buts. Joe Hart, le portier de Manchester City, le premier vrai gardien anglais digne de ce nom depuis trente ans. 

Parce que les Anglais sont épargnés par les polémiques. On n'attendait tellement peu de cette équipe au pays que les joueurs sont arrivés libérés. Le Sun fait des happenings avec des projecteurs, les WAGs évitent les dérapages et les sessions shopping sous l'objectif des paparazzis, les oubliés du sélectionneur, Roy Hogdson, comme le défenseur de Manchester United Rio Ferdinand ne s'épanchent pas sur Twitter.

Parce que Steven Gerrard. Le milieu de terrain de Liverpool, éternel oublié du Ballon d'or, sort de deux saisons compliquées où il a alterné les passages à l'infirmerie avec les matchs moyens. Mais en sélection, pour son dernier grand tournoi, celui qui n'a pas hésité à molester un DJ pour qu'il passe du Phil Collins, nous rappelle Le Post, est dans la forme de sa vie. 

Parce que les supporters ont leur équipe dans la peau. La preuve. 

Le logo de l'équipe d'Angleterre, les Three Lions, tatoué sur la poitrine d'un supporter britannique.
Le logo de l'équipe d'Angleterre, les Three Lions, tatoué sur la poitrine d'un supporter britannique. (LAURENCE GRIFFITHS / GETTY IMAGES EUROPE)

Parce que les Anglais ont trouvé le nouveau Aimé Jacquet. Top : je suis un sélectionneur qui est moqué pour son accent traînant par la presse de son pays, je joue avec trois milieux défensifs, je pratique un jeu efficace à défaut d'être flamboyant, j'ai laissé au pays plein de joueurs considérés comme géniaux parce qu'ils n'entraient pas dans mon bloc-équipe, j'ai un look de figurant dans un film de Louis de Funès et une coiffure à la mode du vivant de Lino Ventura, je suis, je suis... Roy Hodgson, of course !

Parce que, quand les Anglais jouent les Italiens, ils donnent tout, à l'image du maillot de Paul Ince lors d'un match de qualification pour le Mondial en 1997...

L'international anglais Paul Ince et son maillot en sang lors d'un match contre l'Italie, en novembre 1997, à Rome (Italie).
L'international anglais Paul Ince et son maillot en sang lors d'un match contre l'Italie, en novembre 1997, à Rome (Italie). (POPPERFOTO / GETTY IMAGES)

Vous n'êtes pas d'accord avec cette analyse ? Pas de problème : en bons hypocrites, nous vous expliquons pourquoi les Italiens vont battre les Anglais.