Le choc de la 24e journée de Ligue 1 dimanche entre le Paris Saint-Germain et Montpellier s'est soldé dans les toutes dernières minutes par un match nul (2-2), qui entretient le suspense au sommet du championnat de France après les résultats de la veille

Alors que les deux équipes se neutralisaient sur le score de 1-1 depuis la première mi-temps, le match s'est emballé dans les toutes dernières minutes, avec un but de John Utaka (82e), auquel a riposté Guillaume Hoarau à la 89e minute de jeu. Alex, pour le compte du PSG (41e), et le Montpelliérain Younès Belhanda (45e+1) avaient lancé les hostilités en fin de première période. Avec 51 points au compteur des Parisiens, contre 50 pour les Montpelliérains, ce résultat débouche sur un statu quo au sommet du championnat de France.

Ce résultat fait les affaires de Lille, qui n'est plus qu'à huit points de la deuxième place avec un match en moins, au lendemain de sa victoire à Lorient 1-0.  En septembre, la première manche entre le PSG version Antoine Kombouaré et Montpellier, qui ne faisait pas encore figure de candidat sérieux au titre, avait nettement tourné à l'avantage des Parisiens dans l'Hérault (3-0).

Lille rit, Rennes et Lyon pleurent

Dimanche, les deux équipes qui avaient l'occasion de revenir à hauteur des Lillois ont flanché. Lyon n'y arrive plus. Battu à domicile par Caen la semaine dernière (2-1), l'OL avait remanié son onze, après le 8e de finale aller de Ligue des champions contre l'Apoël Nicosie mercredi (1-0), Cris et Lisandro se retrouvant sur le banc. Mais les Lyonnais se sont révélés inoffensifs, et le but de la tête de Gouffran, seul au deuxième poteau (41e), a illustré la différence de forme entre une formation paraissant fatiguée et une équipe en pleine renaissance.

Car Bordeaux (9e), qui était encore relégable le 19 novembre, a confirmé son son coup d'éclat à Lille (victoire 5-4), et vient désormais se mêler à la lutte pour l'Europe. Trois points seulement séparent le 4e du 9e, alors que le trou est fait entre le 9e et le 10e (9 points).

Saint-Etienne aussi rêve d'Europe, après avoir corrigé et ainsi rattrapé Rennes au classement (39 points). Côté rennais, c'est comme d'habitude : à chaque fois que les Bretons ont l'occasion de rôder près du podium, ils s'écroulent.