Ligue des champions : Monaco concède le match nul, 1-1, sur la pelouse du RB Leipzig

Demi-finaliste de la dernière édition, l'AS Monaco prend un point lors de la première journée du groupe G de la Ligue des champions.

Kevin Kampl et Youri Tielemans, pendant Leipzig - Monaco, mercredi 13 septembre, en Ligue des champions. 
Kevin Kampl et Youri Tielemans, pendant Leipzig - Monaco, mercredi 13 septembre, en Ligue des champions.  (JOHN MACDOUGALL / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour son premier match en Ligue des champions, Monaco a calé face aux joueurs du RB Liepzig. Mercredi 13 septembre, le club monégasque a concédé le nul, 1-1, sur la pelouse des Allemands. L'international suédois Emil Forsberg a ouvert le score pour Leipzig (1-0, 33e), mais le jeune Belge de 20 ans Youri Tielemans a répliqué pour Monaco dans la minute suivante (1-1, 34e).

Demi-finaliste de la dernière édition, l'AS Monaco, désormais privé de Kylian Mbappé, parti pour le PSG, a rencontré le vice-champion d'Allemagne en titre, pour le compte de la première journée du groupe G de la Ligue des champions. Mais avec sa victoire à Porto 3-1, c'est le Besiktas qui prend seul la tête de ce groupe très homogène.

Pas de prise de risque

Ce point ramené de Leipzig suffit, en ce début de saison, pour faire le bonheur de Monaco, bien différent de la flamboyante équipe demi-finaliste la saison dernière. Car l'équipe est encore en chantier en ce début de saison, jouant sans prendre les risques qui auraient permis de faire basculer la partie.

"Comparer l'effectif de ce début de saison avec celui de la fin de saison dernière (...) n'a pas de sens", avait prévenu le coach monégasque Leonardo Jardim avant le match. Les recrues Jovetic et Baldé n'étant pas encore prêts, l'entraîneur portugais avait reconduit huit des joueurs de l'équipe qui avait sombré à Nice (0-4) dimanche. Seul surprise : la titularisation de Benaglio dans les buts à la place de Subasic. En attaque, Jardim avait titularisé le jeune Belge de 20 ans Youri Tielemans, qui a occupé une position en pointe en soutien de Falcao.

Si les équipes se sont créées quelques situations dangereuses, comme ce contre de Diakhaby stoppé in extremis par le Français de Leipzig Upamecano (70e), les gardiens, protégés par deux blocs défensifs vigilants, n'ont pas été mis en danger. Les rentrées de Keita Baldé (74e) et de Rachid Ghezzal (84e), puis de Guido Carillo (89e) n'ont rien changé au score, les deux équipes se séparant sur un nul mérité.