Le PSG s'est qualifié mercredi 6 mars pour le premier quart de finale européen de son histoire depuis dix-huit ans. Le club de la capitale s'est défait de Valence, grâce à un match nul 1-1 au Parc des Princes, confortant la victoire acquise en Espagne en février (2-1). Que retenir de cette rencontre ?

Le PSG pas souverain

La tactique élaborée par Carlo Ancelotti était claire : trois des quatre joueurs alignés au milieu de terrain avaient une vocation défensive, avec le seul Javier Pastore pour trouver les flèches de l'attaque, Lucas Moura et Ezequiel Lavezzi. En face, Valence ne s'est pas livré, engageant la "guerre tactique" promise en début de rencontre. La première période a été très crispée. Le PSG n'a pas cadré un seul tir. En seconde période, l'ouverture du score de Valence, grâce à une frappe de loin de Jonas, a fait craindre le pire. Paradoxalement, les Parisiens se sont débarassés de leurs inhibitions pendant un quart d'heure pour égaliser.

Blaise Matuidi taille patron

L'homme du match n'est pas Ezequiel Lavezzi, le buteur, mais Blaise Matuidi, le milieu défensif. Omniprésent devant la défense, il a réussi à museler les créatifs de Valence. En un an, il est passé du banc de touche au statut de titulaire indiscutable, au PSG mais aussi en équipe de France. "Un gros match de Blaise Matuidi, ce n'est pas nouveau", constate Didier Deschamps, sélectionneur des Bleus, sur beIN Sport. Le PSG, archidominé dans le jeu (38% de possession de balle, seulement 220 passes, contre 400 au match aller), a pu compter sur les tauliers de sa défense.

Valence était à la portée de Paris

Le PSG a tremblé pendant toute la rencontre, et ses supporters avec lui. Ce qui laisse craindre le pire contre un adversaire plus huppé, ce qui a de fortes chances de se produire en quarts de finale. "On a souffert, mais on s'est battus. Ce genre de match forge le mental de l'équipe", veut croire le milieu Clément Chantôme sur Canal +. Qu'importe : l'objectif fixé par les nouveaux propriétaires du club pour la coupe d'Europe est atteint. Reste désormais à remporter le championnat.