Ligue 1 : Toulouse ridiculise Bordeaux, la 30e journée de L1 résumée en gifs animés

Il n'y a pas que le sacre du PSG dans la vie !

  
  

Mis à jour le , publié le

Le nouveau nul de l'OM, le réveil du Gazélec et le surplace de Monaco. Tout ce qu'il faut retenir de la 30e journée de Ligue 1, disputée du vendredi 11 au dimanche 13 mars, en dix images animées.

Monaco-Reims : 2-2

Les Monégasques enchaînent un deuxième nul 2-2 d'affilée, où ni leur défense, ni leur jeu d'attaque n'ont particulièrement rassuré. Et pendant ce temps, Lyon se rapproche pour leur chiper la deuxième place...

Lorient-Marseille 1-1

30 matchs de L1, 15 matchs nuls pour l'OM. Qui enchaîne son cinquième 1-1 consécutif. Des records, certes, mais pas ceux dont les joueurs, le coach et les dirigeants rêvaient. 

Gazélec Ajaccio-Caen 1-0

Première victoire des Corses en 2016. La série de 10 matchs sans victoire est (presque) oubliée. Reste à sortir de la zone rouge, où les maintient Reims d'un cheveu. 

Toulouse-Bordeaux 4-0

Sur le papier, Bordeaux était l'équipe qui jouait l'Europe, et Toulouse celle qui comptait près de 10 points de retard sur le premier non relégable. Sur le terrain, tout l'inverse. Au point qu'on se demande si l'opération maintien lancée par le nouveau coach, Pascal Dupraz, peut fonctionner. 

Bastia-Lille 1-2

Mauvaise série pour Bastia, qui aurait pu assurer son maintien avec une série de trois matchs de suite à domicile. Une semaine, deux nuls et une défaite plus tard, les Corses ne sont guère plus avancés (mais conservent leur place de troisième équipe à domicile).

Montpellier-Nice 0-2

Retour de Ben Arfa après une blessure : deux victoires consécutives pour Nice, après un creux d'un mois. Le podium n'est pas perdu pour les Aiglons... si leur meneur de jeu tient la distance.

Guingamp-Saint-Etienne 2-0

Les Bretons n'ont pas encaissé de but ! Voilà qui fait du bien après une série de quinze buts encaissés en quatre rencontres. Guingamp conserve malgré tout la 17e défense de l'élite.

Troyes-PSG 0-9

Pour lire le résumé du match, c'est par là

Ici, on résume l'état d'esprit des supporters troyens.

Nantes-Angers 2-0

Les Canaris sont sixièmes sans faire de bruit, et peuvent se mêler au sprint final pour les places européennes. On peut avoir le surnom d'un petit oiseau et battre sans trembler l'équipe surprise de la première partie de la saison.

Rennes-Lyon 2-2

Les Rennais, dominés pendant les deux tiers du match, recollent par miracle en toute fin de rencontre. Et font les affaires... de Nice, qui conserve sa place sur le podium.