Laurent Blanc, perplexe sur le banc de l'équipe de France lors de sa défaite 2-0 contre l'Espagne, à Donetsk (Ukraine) en quarts de finale de l'Euro, le 23 juin 2012. 
Laurent Blanc, perplexe sur le banc de l'équipe de France lors de sa défaite 2-0 contre l'Espagne, à Donetsk (Ukraine) en quarts de finale de l'Euro, le 23 juin 2012.  (ALESSANDRO BIANCHI / REUTERS)

Le sélectionneur de l'équipe de France Laurent Blanc, dont le contrat expire à la fin du mois de juin, est resté évasif sur son avenir samedi après l'élimination des Bleus en quart de finale de l'Euro-2012 contre l'Espagne (2-0) à Donetsk, le 23 juin.

 Mission accomplie?

"On vient d'être sorti de la compétition, la déception est palpable au niveau du staff et des joueurs mais il faudra faire le point de cet Euro, l'analyse de cet Euro, a déclaré Blanc en conférence de presse. On va le faire dans les jours qui arrivent. Il y aura des satisfactions et des déceptions et vous verrez ce qui se passera par la suite."

Laurent Blanc doit rencontrer dans les jours qui viennent le président de la Fédération française de football Noël Le Graët pour évoquer son avenir. Les deux hommes se sont opposés avant l'Euro, Blanc souhaitant une prolongation avant le début du tournoi alors que le patron de la FFF a conditionné la poursuite de la mission du sélectionneur à une qualification pour les quarts de finale du Championnat d'Europe