La police accusée après la blessure d'un supporter de Bastia lors de heurts à Reims

Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni ont dénoncé, dimanche, le comportement de la police à l'issue d'un match de Bastia à Reims, samedi.

Des supporters de Bastia encouragent leur équipe, le 27 octobre 2015, à Bastia (Haute-Corse).
Des supporters de Bastia encouragent leur équipe, le 27 octobre 2015, à Bastia (Haute-Corse). (PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Polémique en Corse. Un supporter du Sporting Club de Bastia a été grièvement blessé à l'œil, samedi 13 février, lors d'échauffourées dans le centre-ville de Reims avec la police, à la suite de la victoire du club corse face au club rémois. Huit autres supporters ont été placés en garde à vue. L'affaire fait bondir des élus corses.

Selon le parquet de Reims, l'homme touché a été hospitalisé après s'être "blessé tout seul en tentant de fuir la police". Une version contestée par le club de supporters Bastia 1905, qui affirme que le supporter "a été opéré d'urgence suite à un tir de flashball en plein visage". De son côté, le SC Bastia écrit, sur son site, que le blessé "a perdu l'usage d'un œil".

L'Assemblée de Corse dénonce les "violences" de la police

Le président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, a apporté, dimanche, son soutien aux supporters de Bastia, victimes, selon lui, "de violences déterminées de la part des forces dites de l'ordre", rapporte France 3 Corse. L'élu y voit, témoignages à l'appui, une expression du "racisme anti-corse le plus brutal".

Le président de l'exécutif de la Collectivité territoriale de Corse, Gilles Simeoni, a, lui, réclamé "des explications officielles" et une "enquête impartiale", dénonçant "un usage anormal et disproportionné de la force publique".

Un CRS blessé devant le commissariat de Bastia

Selon le parquet de Reims, des échauffourées ont éclaté dans le centre-ville de Reims entre les Corses et les forces de l'ordre, après le match. "Certains des supporters ont provoqué la police, indique le ministère public. Visiblement il y a eu des jets d'objets sur les véhicules de la police et des propos virulents à l'égard des policiers."

Dimanche soir, en pleine polémique, des affrontements devant le commissariat de Bastia ont fait un blessé dans les forces de l'ordre, touché par un jet de cocktail Molotov, selon France 3 Corse.