Le dernier représentant français dans les compétitions européennes n'aura pas la tâche facile. Marseille sera opposé au Bayern Munich en quart de finale de la Ligue des champions. Ainsi en a décidé le tirage au sort effectué vendredi 16 mars, à Nyon (Suisse) au siège de l'UEFA. Après avoir éliminé l'Inter Milan (1-0, 1-2), Marseille retrouve donc un autre grand d'Europe. FTVi vous livre les clés de ce duel redouté.

• OM-Bayern Munich : une rencontre chargée d'histoire

Le match aller aura lieu au Stade Vélodrome, le 27 ou 28 mars, et le retour à l'Allianz Arena de Munich, le 3 ou 4 avril. La finale de l'épreuve est également prévue à Munich, le 19 mai, ce qui pourrait apporter un surcroît de motivation au club allemand, que l'Olympique de Marseille n'a jamais affronté en compétition officielle. Mais Munich est également une destination particulière pour Marseille qui y a soulevé le trophée en 1993, après avoir dominé l'AC Milan (1-0).

Cette affiche contre le club bavarois sera en outre l'occasion du retour à Marseille de Franck Ribéry, qui a porté les couleurs de l'OM de 2005 à 2007. Le défenseur belge du Bayern Daniel Van Buyten a également joué à Marseille, de 2001 à 2004.

• Le Bayern très offensif

Avec le Bayern, l'OM va être confronté à une ligne offensive impressionnante avec, outre Ribéry, Robben, Gomez (auteur de déjà 10 buts cette saison en  Ligue des champions) ou Müller. Et le milieu de terrain avec Kroos et Schweinsteiger et la défense (Lahm, Badstuber, Neuer dans les buts) ne sont pas mal non plus.

"Sportivement, c'est très, très compliqué", a ainsi estimé le président de l'OM Vincent Labrune, interrogé sur Eurosport. "C'est une équipe, à titre personnel, que je redoutais. Nos amis allemands sont d'ailleurs plus contents que nous. Mais il faut jouer notre chance à fond, continuer à rêver."

L'OM diminué

L'OM part en outre avec un handicap supplémentaire du fait de la suspension de son gardien et capitaine Steve Mandanda et du patron de la défense Souleymane Diawara lors du match aller au Vélodrome. C'est le gardien numéro 2 Gennaro Bracigliano qui sera dans les buts.

"On savait qu'on pouvait tomber sur une équipe redoutable, le Bayern est une très, très grande équipe", a déclaré Mandanda, sur Eurosport également. "Ce sera très difficile, mais on savait que le tirage serait compliqué."

• Un tirage au sort presque clément

Le tirage au sort réserve une confrontation insolite et inédite entre le petit poucet de la compétition européenne, l'Apoel Nicosie et un grand d'Europe, le Real Madrid. Les autres affiches de ces quarts de finale sont Benfica-Chelsea mais surtout AC Milan-Barcelone, le véritable choc de cette compétition.

En cas de qualification, l'OM affrontera en demi-finale le vainqueur du duel entre Nicosieet le Real. Et c'est là sans doute, la seule satisfaction de ce tirage au sort : lesMarseilles évitent le Barça et le Real, a priori intouchables.