Non, l'équipe espagnole n'était pas "trop forte", selon Karim Benzema. L'attaquant des Bleus, éliminés par l'Espagne, samedi en quart de finale de l'Euro, a livré sa vision du parcours de l'équipe de France dans la compétition, au Parisien, dimanche 24 juin. "On savait que l'Espagne allait avoir le ballon. On s'était d'ailleurs préparé à le leur laisser", analyse l'avant-centre. Mais "c'est un match qu'on pouvait gagner", assure-t-il.

Déçu de n'avoir marqué aucun but pendant l'Euro, Karim Benzema pense que le pire a tout de même été évité. "J'estime que le bilan de l'Euro est bon car nous avons passé le premier tour avant d'affronter la meilleure équipe du monde. Si nous ne l’avions pas fait, cela aurait été un fiasco", dit-il au quotidien. Selon lui, "le groupe progresse". "Nous sommes sortis grandis", déclare l'avant-centre du Real Madrid.

Quant à l'avenir du sélectionneur Laurent Blanc, lui même resté évasif sur la question, Benzema est affirmatif : "C'est l'homme de la situation". "Il nous connaît bien et nous commençons à avoir notre propre style en équipe de France", ajoute-t-il. Mais "personne ne pourra le retenir".