Football : des supporters stéphanois ratent le match contre Manchester parce qu'ils chantaient trop fort

Une centaine de supporters de l'AS Saint-Etienne, ont été débarqués de leur avion à destination de l'Angleterre, jeudi, parce qu'ils chantaient trop fort. Bloqués à l'aéroport, ils ont raté le match contre Manchester.

Les joueurs de l\'AS Saint-Etienne saluent leur supporters sur la pelouse de Manchester United, jeudi 16 février. 
Les joueurs de l'AS Saint-Etienne saluent leur supporters sur la pelouse de Manchester United, jeudi 16 février.  (YVES FLAMMIN / MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Quatre-vingts supporters de l'AS Saint-Étienne en partance pour Manchester ont été débarqués de leur avion parce qu'ils chantaient trop fort, rapporte vendredi 17 février France Bleu Saint-Etienne Loire.

Ils se rendaient au match de leur équipe, en Ligue Europa de football, contre Manchester United. Les supporters réclament désormais un dédommagement "au titre du préjudice moral" . Ils estiment avoir été "privés du plus important match [de leur équipe] depuis 40 ans".

Le pilote a estimé être mis en danger

Lors de l'escale à Düsseldorf en Allemagne, après le départ de Lyon, le pilote a estimé être mis en danger par ces passagers turbulents qui ont entonné des chants au moment du redécollage vers Manchester. L'avion a été évacué par la police. "On nous a demandé de quitter les lieux", raconte Eric Courtial, un supporter. 

Finalement, huit premiers supporters puis cinquante-cinq autres ont rejoint l'Angleterre. Mais ils sont arrivés trop tard et ont été refoulés à l'entrée du stade. Une quinzaine d'autres est restée en Allemagne, ils ont passé la nuit sur place.

Les supporters dénoncent une "humiliation"

Le "Collectif des supporters stéphanois bloqués à Düsseldorf" a écrit une lettre ouverte au président de la compagnie Eurowings. Il réclame des excuses publiques, le remboursement des frais de logement en Allemagne, de la place du match. L'AS Saint-Etienne jouera le match retour mercredi 22 février à domicile, au stade Geoffroy Guichard. "En tout cas, nous on y sera", assurent les supporters.