Fifa : Jérôme Champagne, dernier Français en lice, un peu seul...

C'est donc sans son grand favori Michel Platini que la course à la présidence de la Fifa va se dérouler le 26 février prochain. Reste cinq prétendants à la plus haute fonction du football mondial, dont Jérôme Champagne. Un Français peu soutenu par le gouvernement.

(Jérôme Champagne, le dernier Français en lice pour la présidence de la Fifa © maxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Ancien secrétaire général adjoint de la Fifa, puis directeur des relations internationales de la plus puissante des fédérations jusqu'en 2010, Jérôme Champagne n'avait pas réussi à réunir les parrainages nécessaires pour se présenter en mai dernier lors de la réélection de Sepp Blatter.

L'ancien diplomate de  57 ans est cette fois officiellement dans la course. Il revendique les soutiens d'anciens joueurs comme Bernard Lama ou Vikash Dorahsoo, et surtout celui du "Roi" Pelé. Va-t-il bénéficier de l'appui de l'Etat français après le retrait de Michel Platini ? Rien n'est moins sûr si l'on écoute Thierry Braillard, le secrétaire d'Etat au Sport.

 

"Je regrette que M. Champagne n'ait pas daigné venir me voir pour m'exposer quels étaient ses différents points, donc bon vent à sa candidature. Michel Platini avait, par contre, eu des conversations préalables pour dire comment il voyait les choses et comment il espérait les choses. Moi, Jérôme Champagne, je l'ai vu lorsque j'étais député, il se trouve que je suis ministre depuis 20 mois"

 

"Je regrette que M. Champagne n'ait pas daigné venir me voir pour m'exposer quels étaient ses différents points, donc bon vent à sa candidature" (Thierry Braillard)
--'--
--'--

 

Jérôme Champagne affiche sa volonté de réformer en profondeur la Fifa mais il ne semble pas faire partie des favoris qui sont le cheik Salman, président de la confédération asiatique, et l'Italo-Suisse Gianni Infantino, secrétaire général de l'UEFA, qui va bénéficier du retrait de son patron. Le Sud-Africain Sexwale et le prince jordanien Ali sont les deux autres candidats.