Europa League : Saint-Etienne peut y croire, Marseille condamné à l'exploit

Les Verts se sont imposés sur leur pelouse à la différence de Marseille, qui devra s'imposer à Bilbao pour se qualifier en huitième de finale.

Le Marseillais Javier Manquillo (à droite) lors du match contre l'Athletic Bilbao, jeudi 18 février 2016 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Le Marseillais Javier Manquillo (à droite) lors du match contre l'Athletic Bilbao, jeudi 18 février 2016 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Mis à jour le , publié le

Fortune bien différentes pour les deux clubs français encore en lice en Ligue Europa. Marseille a tenu bon jusqu'à un but somptueux du buteur de l'Athletic Bilbao, Aritz Aduriz, jeudi 18 février lors des 16es de finale aller d'Europa League (1-0), et ne partira pas en position de force lors du retour, contrairement à Saint-Étienne, vainqueur 3-2 contre Bâle.

Les Verts ont toutefois encaissé deux buts à domicile, qui pourraient peser lourd lors du match retour, programmé le 25 février. C'est d'autant plus dommage pour eux qu'ils ont d'abord mené 2-0, grâce à deux coups de tête de Moustapha Bayal Sall (9e) puis Kévin Monnet-Pacquet (39e) sur deux coups de pied arrêtés.

Mais Bâle a réduit la marque juste avant la mi-temps par Walter Samuel (44e), puis sur un penalty concédé pour une main de Florentin Pogba et transformé par Marc Janko (56e). Et il a fallu l'entrée en jeu de Jean-Christophe Bahebeck et un but en fin de match (77e) pour que Saint-Étienne ne s'impose.

Un but superbe qui plombe l'OM

Le retour sera donc un match à risques pour Saint-Étienne, mais s'annonce moins périlleux que celui de l'OM dans la 'Cathédrale' de San Mames. Les hommes de Michel ont pourtant largement tenu tête à l'Athletic Bilbao au Vélodrome jeudi, et se sont procuré l'occasion la plus nette de la première période, un tir détourné in extremis de Steven Fletcher (14e), titulaire.

Mais alors que le match semblait plutôt cadenassé, le Basque Sabin Merino à l'entrée de la surface marseillaise a remis de la tête en retrait pour Aritz Aduriz, qui a inscrit son 7e but dans la compétition - dont il est meilleur buteur - d'une volée limpide qui lobait Steve Mandanda (54e).