Jesus Navas a libéré l'Espagne grâce à ce but à la 88e minute inscrit face à la Croatie, le 18 juin 2012 à Gdansk (Pologne)
Jesus Navas a libéré l'Espagne grâce à ce but à la 88e minute inscrit face à la Croatie, le 18 juin 2012 à Gdansk (Pologne) (PASCAL LAUENER / REUTERS)

L'Espagne, qui a battu la Croatie 1-0, et l'Italie, vainqueur de l'Eire 2-0, se sont qualifiées pour les quarts de finale de l'Euro-2012, lors de la 3e et dernière journée du groupe C, lundi 18 juin, en Pologne. Avec 7 points, l'Espagne termine en tête du groupe devant l'Italie (5 pts). La Croatie (4 pts) et l'Eire (0 pt) s'arrêtent là. Que faut-il retenir de ces deux derniers matchs du groupe B ?

- L'Espagne dans la douleur. Les champions du monde et tenants du titre ont tremblé jusqu'à la 88e minute et le but de Jesus Navas. Avant cela, les Croates ont tenu bon face à l'armada de talents espagnols. Une défense solide, un milieu de terrain conquérant et des attaquants capables de se créer de sérieuses occasions, les Croates ont fièrement défendu leurs chances. Les hommes de Vincente Del Bosque peuvent dire merci à leur gardien Iker Casillas, auteur de deux énormes parades aux 59e et 79e minutes. Les Croates ont montré que l'Espagne, grande favorite, avait des failles. A retenir.

- L'Italie respire. La "Squadra Azzurra" devait gagner et espérer dans le même temps que la Croatie ne l'emporte pas. Elle a été satisfaite. Après un bon premier quart d'heure, les Irlandais se sont rapidement retrouvés sous l'emprise des Italiens. C'est donc logiquement qu'Antonio Cassano a ouvert le score de la tête sur un corner de Pirlo (35e). Malgré quelques frayeurs, Balotelli, entré en jeu en fin de match, a délivré les siens d'un retourné à la 90e. L'enfant terrible du football italien, décrié depuis le début de la compétition, a marqué son premier but de l'Euro. Le déclic?

Mario Balotelli a marqué son premier but de la compétition face à l'Eire, le 18 juin 2012 à Poznan (Pologne), d'une superbe reprise de volée. 
Mario Balotelli a marqué son premier but de la compétition face à l'Eire, le 18 juin 2012 à Poznan (Pologne), d'une superbe reprise de volée.  (BARTOSZ JANKOWSKI / REUTERS)
- Les Français connaissent leurs possibles adversaires. En tête du groupe D avant son dernier match de poule mardi 19 juin contre la Suède, déjà éliminée, les bleus auront pour adversaire, soit l'Italie, soit l'Espagne en quart de finale de l'Euro-2012, s'ils se qualifient. Si la France termine en tête de son groupe, elle affrontera l'Italie, 2e du groupe C, dimanche 24 juin à Kiev. En revanche, si les Bleus finissent deuxièmes, ils auront pour adversaire l'Espagne, le samedi 23 juin à Donetsk, en Ukraine.