Certains diront que c'était écrit d'avance. Lors d'un quart de finale enthousiasmant face à la Grèce, vendredi 22 juin, l'Allemagne ne s'est pas fait peur bien longtemps et s'est imposée 4 buts à 2, devenant du même coup le grand favori de l'Euro 2012. FTVi vous indique tout ce qu'il faut retenir de cette rencontre.

Le festival offensif allemand. La Mannschaft a régalé la chancelière Angela Merkel, qui avait fait le déplacement jusqu'à Gdansk (Pologne). Les hommes de Joachim Löw ont d'abord forcé le verrou grec grâce à leur capitaine Philippe Lahm, qui a surgi en deuxième rideau pour battre Sifakis d'un tir flottant à l'entrée de la surface (39e).

Au retour des vestiaires, les Grecs ont bien égalisé par Samaras (55e), mais il n'a fallu que six minutes à Khedira pour rassurer les Allemands grâce à une frappe lourde (61e). Ceux-ci sont ensuite déroulé : Klose, titularisé pour la première fois de l'Euro, a porté le score à 3-1 à la 68e, avant que Reus ne porte l'estocade d'une volée puissante à la 74e. Le Grec Salpingidis a ensuite scellé le score à 4-2 sur penalty (89e). Avec 6 buts au total, la victoire allemande s'inscrit dans la liste des matches les plus prolifiques en buts dans l'histoire du Championnat d'Europe des nations.

La Grèce a souffert, mais ne sort pas humiliée. La Grèce ne renouvellera donc pas son immense exploit d'il y a huit ans, où elle avait remporté le trophée, mais elle est tout de même revenue à un bon niveau avec ses veilles recettes défensives. Les hommes de Fernando Santos ont commencé le match en bétonnant leur défense, mais se sont heurtés à plus forts qu'eux. L'absence du leader aux 120 sélections, Giorgos Karagounis, suspendu, s'est en plus cruellement faite sentir. Mais les contre-attaques helléniques n'ont pas été vaines : la Grèce peut ainsi se féliciter d'être la première équipe de l'Euro à marquer deux buts contre l'Allemagne.

La Mannschaft en route vers la finale. La domination allemande a en tout cas impressionné. Cette qualification est d'autant plus marquante que c'est la quatrième fois d'affilée que l'Allemagne atteint les demi-finales d'un tournoi majeur. Les joueurs de Joachim Löw retrouveront jeudi 28 juin l'Angleterre ou l'Italie, en fonction du vainqueur du dernier quart de finale. Et, quelle que soit l'affiche, ils auront bien du mal à se défaire du statut de favori....