Dimanche 1er juillet, les premiers départs vers les plages, les éthylotest obligatoires dans les voitures et... la finale de l'Euro entre l'Espagne et l'Italie. Deux équipes qui sont allées à rebours de tous les clichés pendant la compétition. Pour vérifier vos connaissances et vous assurer que vous ne gafferez pas à l'apéro ("Comment? L'Italie joue avec des ATTAQUANTS ? Tu es sûr?"), faites le test !

1- Son sélectionneur a remis la gomina au goût du jour 
a) L'Espagne
b) L'Italie
c) Les deux

Réponse b) Cesare Prandelli, le sélectionneur italien, rabat ses cheveux en arrière en ne lésinant pas sur le gel. N'allez pas croire que la crête de Mario Balotelli représente la seule tendance capillaire de cet Euro : la gomina façon Prandelli, mais aussi façon Mario Gomez, l'attaquant de l'Allemagne, a fait son retour ! Notons également que le gardien italien, Gianluigi Buffon, joue avec des barrettes dans les cheveux.

Le sélectionneur italien Cesare Prandelli, le 28 juin 2012 à Varsovie, en Pologne.
Le sélectionneur italien Cesare Prandelli, le 28 juin 2012 à Varsovie, en Pologne. (GIUSEPPE CACACE / AFP)

2- Elle n'a remporté l'Euro qu'une fois
a) L'Espagne
b) L'Italie
c) Les deux

Réponse b) L'Italie a gagné l'Euro en 1968, du temps où la compétition rassemblait quatre équipes après des phases de qualifications "light'. Cette année-là, en demi-finale, l'Italie a terrassé l'URSS... au tirage au sort. En finale, c'est la Yougoslavie qui a été battue... en deux matchs : le premier s'était terminé sur un match nul (1-1), et à l'époque les tirs au but n'existaient pas. C'est la seule fois qu'une finale d'une grande compétition a été rejouée (2-0 pour l'Italie).

3- Sept joueurs de cette sélection évoluent dans un même club
a) L'Espagne
b) L'Italie
c) Les deux

Réponse c) La Juventus de Turin compte sept joueurs dans l'équipe d'Italie et l'ossature de l'Espagne est grandement inspirée de celle de Barcelone (sept joueurs). A noter que le club le plus représenté pendant la compétition était le Bayern Munich (douze joueurs, dont huit dans la sélection allemande).

4- Leurs joueurs ont été alignés dans beaucoup (trop ?) de matchs cette année
a) L'Espagne
b) L'Italie
c) Les deux

Réponse a)  En moyenne, les joueurs espagnols ont joué huit matchs de plus que leurs adversaires italiens au cours de la saison (52 contre 44). Une statistique qui pourrait peser après trois semaines d'un tournoi très dense.

5- Elle n'a jamais été menée pendant cet Euro
a) L'Espagne
b) L'Italie
c) Les deux

Contrairement à ce qu'on aurait tendance à répondre, c'est la réponse b). L'Italie a mené contre l'Espagne lors du premier match du groupe C. Cinq minutes, mais ça compte quand même.

6- Deux équipes du même groupe qui s'affrontent en finale, c'est du jamais-vu ?
a) Oui
b) Non

Réponse b) C'est d'un commun ! En 1988, Pays-Bas et URSS s'étaient rencontrés dès le premier tour avant de se retrouver en finale. En 1996, l'Allemagne a eu beaucoup plus de mal à battre la République Tchèque en finale qu'au premier tour. En 2004, la Grèce avait battu deux fois le Portugal, pourtant à domicile.

7- Son sélectionneur s'est compromis dans des publicités douteuses
a) L'Espagne
b) L'Italie
c) Les deux

Réponse a) Vincente Del Bosque s'est illustré dans une pub pour une compagnie d'assurances où une agence entière lui chante "on est les meilleurs"

Il a aussi vanté les mérites d'un yaourt prétendument efficace pour lutter contre le cholestérol. On a les pubs qu'on mérite... 

8- Ses fans sont à l'origine de l'invasion du "Po po po polopôôô" dans tous les stades
a) L'Espagne
b) L'Italie
c) Les deux

Réponse b) Tout a commencé à Milan en 2003, écrit le site spécialisé NME. La Coupe du monde 2006, remportée par les Azzuri, a accentué le phénomène. Et depuis, les stades sont gangrénés par ce refrain (qui en est devenu agaçant) tiré du célèbre riff de guitare des White Stripes.

9- Un de ses joueurs ressemble à un célèbre comique français
a) L'Espagne
b) L'Italie
c) Les deux

Réponse b) Si l'attaquant espagnol David Villa avait été présent, il aurait fallu répondre "les deux", tant l'attaquant du Barça est le sosie de Jean-Pascal de la "Star Academy". Mais comme Villa est sur le flanc depuis l'hiver, c'est le jumeau de Gad Elmaleh, Riccardo Montolivo (au centre sur la photo) qui remporte la palme. Si jamais un Jean-Marie Bigard ou un Fernand Raynaud en short nous a échappé, les commentaires sont là pour ça.

Riccardo Montolivo, sosie de Gad Elmaleh (au centre de la photo), le 28 juin 2012. 
Riccardo Montolivo, sosie de Gad Elmaleh (au centre de la photo), le 28 juin 2012.  (PATRIK STOLLARZ / AFP)

10- Si la finale se termine aux tirs au but, elle a un gardien redoutable 
a) L'Espagne
b) L'Italie
c) Les deux

Réponse c) Iker Casillas et Gianluigi Buffon ont chacun stoppé un tir au but contre le Portugal et l'Angleterre. Mais le gardien espagnol est davantage considéré comme un spécialiste de l'exercice que son homologue italien.

Question subsidiaire pour vous départager : quel sera le score de la finale ? On attend vos pronostics dans les commentaires.