Pourquoi Eric Cantona cherche 500 signatures

L'ancien footballeur français fait campagne auprès des maires de France pour le compte de la Fondation Abbé-Pierre, afin de faire de la lutte contre le mal-logement un des thèmes de la présidentielle. 

Eric Cantona à Valenciennes (Nord), le 22 septembre 2011. 
Eric Cantona à Valenciennes (Nord), le 22 septembre 2011.  (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

On le connaissait footballeur de légende, acteur, artiste. On n'ignorait pas non plus son appel à faire "sauter les banques". Eric Cantona cherche désormais 500 signatures de maires "dans le cadre du débat politique dans lequel le pays s’engage", écrit l'ancien champion dans une lettre révélée lundi 9 janvier Liberation. Selon le quotidien, le footballeur a décidé de s'engager auprès de la fondation Abbé-Pierre pour faire du logement la priorité de la présidentielle.

Réclamer les 500 signatures 

Il a ainsi adressé une lettre (fichier PDF) aux maires de France. Le footballeur prend aujourd'hui la parole "plus gravement qu’à l’accoutumée, mais aussi avec un sens aigu de [sa] responsabilité, à l’heure où [le] pays est au devant de choix difficiles et déterminants pour son avenir".

Eric Cantona souhaite porter "un message simple mais clair ; un message de vérité mais de respect ; un message solidaire et puissant". "Un message attendu par notre pays et par ces millions de familles dont on oublie les souffrances quotidiennes et desquelles la puissance publique s’est éloignée".

Sensibiliser au problème du mal-logement

En réclamant 500 signataires d'édiles pour le compte de la Fondation Abbé Pierre  (FAP), l'ancien footballeur ne brigue pas la fonction suprême. Il entend attirer l'attention des principaux candidats sur le sujet, un peu comme l'avait fait Nicolas Hulot concernant l'écologie en 2007.

Le logement : "une question essentielle et qui concerne 10 millions de personnes, explique-t-il dans un entretien à LibérationQue des gens soient obligés de faire d'énormes sacrifices  - sur l'éducation de leurs enfants, parfois même sur leur santé - pour se loger, pour être à l'abri, c'est inacceptable."

Une candidature caritative 

Dans Libération, le délégué général de FAP, Patrick Doutreligne, explique les raisons de cette opération : "Il nous fallait un aiguillon comme Eric Cantona pour redonner au logement la place qu'il mérite dans cette campagne." L'ancienne star de Manchester United avait déjà mis son image au profit de l'association, notamment en organisant des tournois de football. 

En octobre 2011, le cancérologue Victor Izrael avait quant à lui décidé d'annoncer sa candidature à l'élection présidentielle de 2012 pour inciter le gouvernement à relancer le plan cancer très largement insuffisant à ses yeux, a alors expliqué Le Figaro. La campagne, naturellement plus médiatique que politique, a eté orchestré par l'agence Euro RSCG 360.