Soupçons de corruption sur l'attribution du Mondial de football 2006 à l'Allemagne

Un rapport souligne les relations troubles entre Franz Beckenbauer et certains responsables de la Fifa.

Les membres de la DFB (la Fédération allemande de football), Reinhard Grindel, Reinhard Rauball, Rainer Koch et Christian Duve, le 4 mars 2016 à Francfort.
Les membres de la DFB (la Fédération allemande de football), Reinhard Grindel, Reinhard Rauball, Rainer Koch et Christian Duve, le 4 mars 2016 à Francfort. (DANIEL ROLAND / AFP)

Mis à jour le , publié le

L'Allemagne a-t-elle acheté sa Coupe du monde de foot 2006 ? Pour l'instant, aucune preuve mais un rapport d'experts, publié vendredi 4 mars, apporte des soupçons. Le rapport met en lumière les relations troubles entre le "Kaiser" Franz Beckenbauer et de sulfureux responsables de la Fifa.

"Nous n'avons pas trouvé de preuve d'achat de votes mais nous ne pouvons l'exclure", a expliqué le cabinet d'avocat Freshfields, engagé par la Fédération allemande de football (DFB) pour enquêter sur un versement opaque de 6,7 millions d'euros.

Des représentants asiatiques dans le viseur

"Nous avons pu constater un possible changement du comportement dans le vote" des délégués de la Fifa ayant attribué en 2000 la Coupe du Monde de football à l'Allemagne, "qui a pu concerner des représentants asiatiques du comité exécutif de la Fifa", a souligné le représentant du cabinet d'avocat.

L'hebdomadaire Der Spiegel avait jeté le doute en octobre 2015 en affirmant que l'Allemagne était soupçonnée d'avoir utilisé un fonds secret de 10 millions de Francs suisses (6,7 millions d'euros) pour acheter des voix et obtenir l'organisation du Mondial-2006 remportée d'une courte marge (12 voix contre 11), aux dépens de l'Afrique du Sud.