Coupe du monde : 74 interpellations en France après la qualification de l'Algérie

La qualification de l'Algérie pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde a provoqué des scènes de liesse, mais aussi quelques dérapages.

Des policiers sur les Champs-Elysées à Paris, où les supporters de l'Algérie fêtent la victoire de leur équipe, le 26 juin 2014.
Des policiers sur les Champs-Elysées à Paris, où les supporters de l'Algérie fêtent la victoire de leur équipe, le 26 juin 2014. (MAXPPP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des milliers de supporters de l'Algérie ont célébré partout en France la qualification de leur équipe pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football, dans la nuit du jeudi 26 au vendredi 27 juin. Dans quelques villes, on a constaté des débordements. Au total, la police a procédé à 74 interpellations. Francetv info fait le point.

Dans l'agglomération parisienne

Une trentaine d'interpellations ont eu lieu dans l'agglomération parisienne, essentiellement à Paris et dans les trois départements de la petite couronne. Selon Le Parisien, "l'ambiance était à la fête, un peu électrique mais la plupart du temps sans violence". Néanmoins, les policiers présents ont eu "recours à quelques jets de lacrymogènes pour disperser des groupes".

Dans la région lyonnaise

Plus de 450 policiers et gendarmes ont été mobilisés dans l'agglomération lyonnaise. A Lyon, les forces de l'ordre ont usé de gaz lacrymogène et d'une lance à eau pour contenir la foule dans un certain périmètre et lui interdire l'accès aux artères commerçantes. Par ailleurs, un hélicoptère a survolé la presqu'île.

Des supporters se sont également rassemblés à Vaulx-en-Velin et Saint-Priest, dans la banlieue de Lyon. En réplique à des jets de projectiles, les forces de l'ordre ont tiré du gaz lacrymogène.

Au total, sur l'agglomération lyonnaise, une trentaine de véhicules et plusieurs dizaines de poubelles ont été incendiés, selon une source policière. Trois ou quatre interpellations ont eu lieu.

A Marseille

A Marseille, 3 000 à 5 000 supporters ont envahi le Vieux-Port dans une ambiance festive et sans incident. Lorsqu'ils sont rentrés chez eux, seuls quelques petits groupes mobiles étaient encore présents. Des incidents ont alors opposé forces de l'ordre et supporters autour du Vieux-Port après 1 heure du matin. Deux motards de la police ont été pris à partie et caillassés, selon la police.

Les forces de l'ordre ont chargé pour disperser les groupes de supporters, usant de gaz lacrymogène. Aucun blessé n'a été signalé et plusieurs interpellations ont eu lieu. Trois cents policiers ont été mobilisés pour cette soirée.

Dans le Nord

Dans le département du Nord, à 2 heures, au moins 16 véhicules brûlés ont été recensés, dont sept à Roubaix, selon une source policière. A Maubeuge, outre des feux de voitures, La Voix du Nord affirme que "les rodéos urbains se multipliaient dans les rues".

A Roubaix, "les policiers et CRS mobilisés ont été longuement caillassés", rapporte La Voix du Nord. Deux pompiers auraient également été pris pour cible. "Quinze personnes ont été interpellées pour des incendies, des dégradations ou pour non-respect d’un ordre de dispersement", signale le quotidien régional.