VIDEO. "La Fifa a connu des moments de crise. C'est fini", lance son nouveau président Gianni Infantino

Le juriste italo-suisse est devenu vendredi le 9e président de la Fifa

Voir la vidéo
FIFATV / EVN
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il a été élu au deuxième tour avec 115 voix sur 207. A Zurich (Suisse), Gianni Infantino, candidat européen par défaut après la suspension de Michel Platini par les instances du football mondial, est devenu, vendredi 26 février, le neuvième président de la Fifa. Il succède ainsi à Sepp Blatter, emporté par les scandales qui ont touché l'institution. 

"C'est le moment de revenir au football", a lancé le nouveau président de l'instance du football mondial. "La Fifa a connu des moments tristes, des moments durs, des moments de crise. C'est fini" a promis Gianni Infantino, en référence aux accusations de corruption qui ont visé l'organisation. "On va appliquer la bonne gouvernance et la transparence, mais on veut aussi avoir du respect" a-t-il déclaré à la tribune, pour sa première prise de parole.

Longtemps confiné dans l'ombre de Michel Platini, le juriste italo-suisse a su tirer profit de la chute de son patron pour s'attirer la lumière. Avant l'UEFA, Gianni Infantino avait travaillé comme secrétaire général du Centre international d'étude du sport (CIES) à l'université de Neuchâtel (Suisse), après avoir été conseiller pour diverses instances du football, dont les ligues espagnole, italienne et suisse. Ce fin connaisseur des coulisses du foot a vite assimilé celles de la politique.

Le Hallenstadium de Zurich (Suisse), le 26 février 2016, Gianni Infantino nouveau président de la Fifa 
Le Hallenstadium de Zurich (Suisse), le 26 février 2016, Gianni Infantino nouveau président de la Fifa  (OLIVIER MORIN / AFP)