Fifa : les suspensions de Blatter et Platini confirmées mais réduites à six ans en appel

Le président démissionnaire de la Fifa et le patron de l'UEFA avaient été suspendus en septembre pour une durée de huit ans de toute activité liée au football.

Sepp Blatter (à gauche) et Michel Platini (à droite) ont vu leur peine réduite de huit à six ans en appel.
Sepp Blatter (à gauche) et Michel Platini (à droite) ont vu leur peine réduite de huit à six ans en appel. (AFP)

Mis à jour le , publié le

Des condamnations confirmées mais allégées. Les suspensions de Joseph Blatter et Michel Platini ont été réduites de huit à six ans, mercredi 24 février, en appel par la commission des recours de la Fifa. Michel Platini, président de l'UEFA, qui a dû renoncer à briguer la présidence de l'organisation, avait été suspendu de toute activité liée au football, le 21 décembre, pour avoir "abusé" de sa position dans une affaire de paiement controversé. Joseph Blatter, président démissionnaire de la Fifa, avait été condamné à la même peine.

Platini va contester

Michel Platini a riposté très vite à cette nouvelle condamnation en appel et a annoncé son intention de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS), la plus haute juridiction sportive. Pour lui, il s'agit d'une "décision insultante, honteuse" et d'un "déni de droit", "en réalité une décision politique" prise par une "véritable bureaucratie sans contre-pouvoir au sein de cette organisation", a réagi le président français de l'UEFA.

Il est reproché à Michel Platini d'avoir perçu 1,8 million d'euros en 2011 pour un travail de conseiller entre 1999 en 2002, et ce sans contrat écrit. Le Français a, pour sa part, toujours clamé sa bonne foi, évoquant un contrat oral. D'après la commission, "Michel Platini a omis d'agir avec une crédibilité et une intégrité totales". En décembre dernier, elle assurait aussi ne pas avoir trouvé la preuve convaincante d'un "accord oral".