DIRECT. Gianni Infantino est élu nouveau président de la Fifa, en remplacement de Sepp Blatter

L'instance mondiale du football élit son nouveau président pour succéder à Sepp Blatter. 

FIFA
logo
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

L'Italo-Suisse Gianni Infantino a été élu, vendredi 26 février, à la tête de la Fifa. Au second tour de scrutin, il a obtenu 115 voix sur 207, devançant largement le Bahreini cheikh Salman (88 voix) et le prince Ali de Jordanie (4 voix).

Gianni Infantino en tête au premier tour. A l'issue du premier tour, l'Italo-Suisse Gianni Infantino est arrivé légèrement en tête, avec 88 voix sur 207, devant le Bahreïni cheikh Salman (85 voix). Le prince Ali de Jordanie (27 voix) et le Français Jérôme Champagne (7 voix) arrivent loin derrière. Personne n'ayant rassemblé les 138 voix requises, un second tour est organisé, à l'issue duquel une majorité simple (104 voix) suffit pour être élu.

Un scrutin mondial. Le nouveau président est élu par les 209 fédérations membres de la Fifa, qui disposent chacune d'une voix (en réalité 207 car l'Indonésie et le Koweït, suspendus, sont privés de vote).

Sans Michel Platini. L'ancien numéro 10 des Bleus était LE grand favori quand il s'est présenté le 29 juillet. Mais depuis, le président de l'UEFA a été mis hors-jeu par l'affaire du paiement controversé de 1,8 million d'euros en 2011 pour un travail de conseiller entre 1999 en 2002, et ce sans contrat écrit. Il a été suspendu six ans de toutes activités liées au football. 

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#FIFA

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FIFA

20h59 : "Je félicite sincèrement et du fond du cœur Gianni Infantino pour son élection."



Sepp Blatter a fait cette déclaration dans un communiqué après l'élection de son successeur.


20h40 : Qui est Gianni Infantino ? Si vous aussi vous ne connaissez pas le nouveau patron de la Fifa, nous vous disons ce qu'il faut savoir sur cet obscur technocrate devenu président.

Gianni Infantino après son élection à la tête de la Fifa, à Zurich (Suisse), le 26 février 2016.


(FABRICE COFFRINI / AFP)

20h16 : "On va appliquer la bonne gouvernance et la transparence. (...) C'est le moment de revenir au football." Voici les premiers mots de Gianni Infantino, le nouveau président de la Fifa, juste après son élection.



(FIFATV / EVN)

20h10 : Il est (un peu plus de) 20 heures, il est temps de faire un point sur l'actualité de cette soirée :

• Le monde du septième art se retrouve pour les César, les plus prestigieuses récompenses du cinéma français. Mustang, Fatima, La Loi du marché ou Dheepan sont favoris. Suivez notre direct.

• Le XV de France affronte le XV du Poireau dans le chaudron du Millennium Stadium de Cardiff. Un adversaire que les Bleus n'ont plus battu depuis 2011. Regardez en direct ce match du tournoi des six nations.


Gianni Infantino est le nouveau patron du football mondial. Le numéro 2 de l'UEFA succède à Joseph Blatter. Il aura la lourde tâche de restaurer l'image la Fifa, ravagée par les scandales de corruption et cernée par la justice.


• La sanction, pas si lourde au regard de la tempête médiatique, a fini par tomber. Serge Aurier est relégué en équipe réserve jusqu'au 20 mars inclus pour avoir insulté son entraîneur et certains de ses coéquipiers du PSG sur internet.

18h18 : Gianni Infantino a été longtemps confiné dans l'ombre de Michel Platini à l'UEFA. Mais le juriste italo-suisse a su tirer profit de la chute de son patron pour attirer la lumière et succéder à Joseph Blatter à la tête de la Fifa. So Foot dressait son portrait il y a quelques temps.

18h20 : "Nous allons restaurer l'image de la Fifa."

Voici la promesse faite par le désormais neuvième président de la Fifa, successeur du controversé Sepp Blatter.

18h08 : "La Fifa a traversé des moments tristes (...) mais c'est fini. Nous devons aller de l'avant."

Gianni Infantino a prononcé quelques mots, y compris en français, après son élection à la tête de la FIFA.

18h07 : Au second tour, Gianni Infantino a recueilli 115 voix, devant le cheikh Salman (88), le prince Ali (4) et le Français Jérôme Champagne (0). Il lui en fallait 104 pour l'emporter.

18h04 : Le juriste italo-suisse Gianni Infantino remporte la majorité relative au second tour de l'élection présidentielle, devant le cheikh Salman, pourtant favori du scrutin.



(FIFATV)

18h02 : Gianni Infantino est élu président de la Fifa au second tour.

17h51 : Stockholm Syndrome setting in. Just thought to myself "I would buy an album of this music on the FIFA stream."

17h52 : Dépouillement en cours. Un journaliste américain est (lui aussi) en train de craquer, à cause de la musique soporifique. "Début de syndrome de Stockholm. Je suis en train de me dire : 'J'achèterais bien un album de cette musique du flux vidéo de la Fifa'."

17h24 : Le juriste italo-suisse Gianni Infantino est arrivé en tête au premier tour. Avant le vote, il a prononcé un argument choc lors de son allocution : "Cela fait 7 ans que j'ai été aux affaires à l'UEFA, une période où l'Europe était en crise économique, et les recettes de l'UEFA ont quasiment triplé". Que de poésie.



EVN

17h20 : Un petit saut à Zurich (Suisse), où se déroule le second tour de l'élection présidentielle de la Fifa. Les 207 fédérations concernées continuent de voter dans l'ordre alphabétique. Nous en sommes à Porto Rico et la musique d'accompagnement est toujours aussi planante.

16h33 : En effet. Mais il y a une jolie musique d'ascenseur pour patienter.

16h32 : Cela peut durer des heures !

17h19 : C'est écrit à la page 31 du réglement de la Fifa : "Dès le second tour et pour autant qu'il y ait plus de deux candidats à la fonction de président, sera en outre éliminé après chaque vote celui ayant obtenu le plus petit nombre de voix, et ce jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que deux candidats en lice."


17h17 : Bonjour @jean-louis, les quatre candidats sont toujours en lice au second tour. Si personne n'est élu, avec cette fois une majorité simple de 104 votes, celui qui aura réuni le moins de suffrages sera éliminé. Et rebelote pour un troisième tour.

16h30 : Quelles sont les règles du 2e tour ?

16h25 : Le Français Jérôme Champagne garde le sourire, malgré son faible score au premier tour.



(FIFATV)

16h25 : Voici les résultats détaillés du premier tour, candidat par candidat. Pourtant favori, le cheikh Salman, du Bahreïn (85 votes), est légèrement derrière Gianni Infantino (88 votes). Le Prince Ali a 27 votes, le Français Jérôme Champagne en recueille 7.



(FIFA TV)

16h10 : Un second tour est nécessaire pour désigner le président de la FIFA.

16h11 : Voici les principaux titres :

• Un homme a été interpellé en Seine-Saint-Denis après avoir percuté à Paris un enfant avec une voiture volée. Le jeune garçon est grièvement blessé.


• Les juges ont rejeté la démolition de la mosquée de Fréjus (Var) mais ils ont infligé une lourde amende à ses dirigeants, pour une irrégularité dans le permis de construire.


Alors que les opposants à la réforme du Code du travail se font entendre à gauche, plusieurs élus de droite, comme Nathalie Kosciusko-Morizet, se sont déclarés en faveur du texte. Avec une condition non-négligeable : qu'il ne soit pas édulcoré par le gouvernement.

La Fifa est réunie en congrès à Zurich pour élire son nouveau président. Les résultats du premier tour seront bientôt connus. Suivez notre direct.

• Guy Forget a été nommé directeur de Roland-Garros en remplacement de Gilbert Ysern, licencié il y a quelques jours.

16h02 : Note personnelle: je crois que le pire de ce #FIFACongress est la musique d'ascenseur du live. A déguster ici: https://t.co/ByTuop57hI

16h02 : Ok, it may seem like I'm obsessed but the sax music has just got louder... And even more painful. Please make it stop, FIFA.

16h01 : Les résultats du premier tour vont être bientôt annoncés, indique la Fifa. En attendant, beaucoup commentent cette délicieuse musique qui habille le vote. Un peu lounge, un peu jazzy, un peu tout ça. Si vous avez la playlist sous la main, n'hésitez pas.

15h54 : Le dépouillement est en cours à Zurich (Suisse), où se déroule l'élection pour la présidence de la Fifa. Il faut 138 voix sur 207 pour remporter le scrutin dès le premier tour. Voici une image, mais si vous voulez écoutez la musique d'ascenseur, c'est en direct ici.



(FIFATV)

14h43 : "Preparing for voting, Guinea Bissau..." Le vote se poursuit à Zurich, pour désigner le prochain président de la Fifa. Le tout avec une délicieuse musique d'ascenseur. Vous pouvez vérifier vous-mêmes, puisque la séance est retransmise en direct.



(FIFATV / YOUTUBE)

14h20 : Quand connaîtra-t-on le gagnant de l'élection à la présidence de la FIFA ?

14h05 : Voici les principaux titres :

Alors que les opposants à la réforme du Code du travail se font entendre à gauche, plusieurs élus de droite, comme Nathalie Kosciusko-Morizet, se sont déclarés en faveur du texte. Avec une condition non-négligeable : qu'il ne soit pas édulcoré par le gouvernement.

La Fifa est réunie en congrès à Zurich et le Sud-Africain Tokyo Sexwale vient juste de se retirer de l'élection à la présidence. Le favori, cheikh Salman, du Bahreïn, est critiqué par les défenseurs des droits de l'Homme. Suivez notre direct.

• Guy Forget a été nommé directeur de Roland-Garros en remplacement de Gilbert Ysern, licencié il y a quelques jours.

Total a été condamné en appel à 750 000 euros d'amende dans l'affaire du détournement du programme "pétrole contre nourriture". Le groupe avait été relaxé en 2013.

13h52 : D'ailleurs, le vote débute à l'instant.

13h57 : Il reste quatre candidats, dans la course à la présidence de la Fifa. Deux sont favoris : cheikh Salman, président bahreïni de la Confédération asiatique (AFC), et le juriste italo-suisse Gianni Infantino (45 ans), secrétaire général de l'UEFA.

13h49 : Le Sud-Africain Tokyo Sexwale se retire de l'élection à la présidence de la Fifa.

12h29 : Nouveau point sur les principales actualités du jour :

La Fifa est réunie en congrès à Zurich. Elle a adopté une série de réformes, avant l'élection de son nouveau président à partir de 14 heures. Le favori, cheikh Salman, du Bahreïn, est critiqué par les défenseurs des droits de l'Homme. Suivez notre direct.


Le scrutin a débuté en Iran, ce matin, où l'on vote pour renouveler les deux assemblées. L'enjeu : voir si la levée des sanctions internationales, obtenue par le président Hassan Rohani, profitera aux modérés.

Total a été condamné en appel à 750 000 euros d'amende dans l'affaire du détournement du programme "pétrole contre nourriture". Le groupe avait été relaxé en 2013.

Alors que les opposants à la réforme du Code du travail se font entendre à gauche, plusieurs élus de droite, comme Nathalie Kosciusko-Morizet, se sont déclarés en faveur du texte. Avec une condition non-négligeable : qu'il ne soit pas édulcoré par le gouvernement.

11h47 : We had the pro-Sheikh Salman protestors earlier. Now the anti-Sheikh group are chanting "Salman! Torture!"

12h01 : Pendant ce temps, devant le siège de la Fifa à Zurich, quelques opposants au cheikh Salman manifestent. Le favori pour accéder à la présidence est impliqué dans la répression du "printemps arabe" au Bahreïn.

11h59 : Les revenus de tous les hauts responsables de la Fifa vont également devenir publics. Un ensemble de mesures approuvées à 179 voix contre 22.

11h59 : Cette limitation du nombre de mandats ne concerne pas seulement la présidence, mais aussi tous les hauts responsables. La Fifa va aussi créer une commission chargée de "contrôles d'intégrité poussés" sur les candidats qui voudront devenir membre du Conseil de la Fifa, la future instance de décision de l'organisation. Chaque confédération devra élire au moins une femme dans ce conseil.

11h37 : La Fifa vote un volet de réformes, dont l'interdiction d'effectuer plus de trois mandats de quatre ans en tant que président.

11h12 : Deux des pays présents au congrès de la Fifa ne voteront pas à l'élection du nouveau président. Les fédérations du Koweït et de l'Indonésie sont suspendues par la Fifa en raison de l'ingérence politique dans leur gestion. Cheikh Salman, favori du scrutin, perd deux de ses soutiens.

10h00 : PICTURE: How 5% of FIFA members testing voting at congress thought the 2018 World Cup won't take place in Russia

10h06 : Avant de procéder aux différents votes prévus dans la journée, il fallait tester le système avec une fausse question : la Fifa a donc demandé aux présidents des fédérations si la prochaine Coupe du monde se déroulait bien en Russie. Y avait-il des blagueurs dans l'assemblée, ou les votants sont-ils si mal informés ? En tout cas, onze d'entre eux ont répondu "non".

10h03 : Rappelons que le congrès de la Fifa réunit les présidents des 209 fédérations nationales. Ce sont eux qui voteront pour désigner le nouveau président, à 14 heures, si tout se passe comme prévu.

09h53 : Fifa delegates watching opening address in Zurich. A crucial day for the governing body's future. (h/t @nickwworth)

09h54 : Le congrès de la Fifa s'est ouvert à Zurich (Suisse), sous la présidence d'Issa Hayatou, qui assure l'intérim depuis la suspension de Sepp Blatter. "Ce congrès marquera un tournant pour la Fifa, déclare le Camerounais. Le monde entier a les yeux fixés sur nous."

09h23 : Que faut-il retenir de l'actualité de ce vendredi ?

Le scrutin a débuté en Iran, ce matin, où l'on vote pour renouveler les deux assemblées. L'enjeu du scrutin : voir si la levée des sanctions internationales, obtenue par le président Hassan Rohani, profitera aux modérés.

Le congrès de la Fifa ouvre à 9h30 à Zurich, et on devrait connaître le nouveau président de l'institution un peu après 14 heures. Le favori est cheikh Salman du Bahreïn, critiqué par les défenseurs des droits de l'Homme. Vous pouvez suivre ce congrès avec notre direct.

Alors que les opposants à la réforme du Code du travail se font entendre à gauche, plusieurs élus de droite, comme Nathalie Kosciusko-Morizet, se sont déclaré en faveur du texte. Avec une condition non-négligeable : qu'il ne soit pas édulcoré par le gouvernement.

• Martine Aubry enfonce le clou. Après avoir cosigné une tribune virulente contre la politique du gouvernement, la maire de Lille s'est déclarée favorable à l'organisation d'une primaire à gauche, même si François Hollande venait à être candidat à un second mandat.

08h45 : Le congrès de la Fifa s'ouvre, ce matin, à Zurich. L'organisation doit définitivement tourner la page Sepp Blatter en élisant son nouveau président, dans un vote prévu à 14 heures. Mais le profil du favori, le cheikh Salman du Bahreïn, n'est pas franchement réjouissant. Mon collègue Pierre Godon fait le portrait de cet homme notamment impliqué dans la sévère répression du "printemps arabe" dans son pays. Des footballeurs avaient été torturés.




(KARIM JAAFAR / AFP)