DIRECT. Corse : trois interpellations à l'issue de la manifestation en soutien au supporter blessé

Un important dispositif policier, renforcé notamment par des effectifs venus de Nice et de Marseille, avait été pour prévenir les éventuels débordements.

Voir la vidéo
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

La manifestation organisée à Bastia (Haute-Corse) en soutien à un supporter blessé dans des heurts avec la police à Reims s'est dispersée dans le calme, samedi 20 février. Entre 1 500 et 5 000 participants ont réclamé "justice" dans les rues de la ville pour le jeune Maxime Beux, 22 ans, qui a perdu l'usage d'un œil dans les violences qui ont suivi la victoire du SC Bastia à Reims, le 13 février.

Après la fin de la manifestation, un individu a été interpellé en possession d'un cocktail molotov, selon une journaliste de France 3 Corse ViaStella présente sur place. Au total, trois interpellations ont eu lieu.

Suivez la situation en direct sur Francetv info et France 3 Corse ViaStella.

Des explosifs retrouvés près de la préfecture. Dans un communiqué publié à la mi-journée, la préfecture de Haute-Corse indique que "les services de police ont découvert dissimulés aux abords de la préfecture des engins explosifs de forte intensité et dangereux pour les personnes".

Pour la préfecture, "ces constatations révèlent les velléités de confrontation et d’agression de la part de certains, qui vont à l’encontre de la volonté de tous que la manifestation se fasse dans le calme".

Le supporter blessé lance un appel au calme. Le jeune homme grièvement blessé à Reims est rentré en Corse samedi matin. Il a immédiatement appelé "à la sérénité, à la dignité et au calme" par la voix de son avocate.

Rideaux baissés dans les magasins du centre-ville. Avant la manifestation, les rues de Bastia paraissaient très calme : sur le boulevard Paoli, la principale artère de la ville par laquelle la manifestation devrait passer, la plupart des magasins étaient fermés, le rideau de fer baissé.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORSE

20h56 : Toujours d'après notre consoeur de France 3 Corse Elsa Arnould, trois personnes ont été interpellées sur toute la journée à Bastia, dont une ce soir.

20h45 : Une personne a été interpellée à Bastia en possession d'un cocktail molotov, indique France 3 ViaStella.

16h36 : @Anonyme La manifestation de Bastia a été autorisée, mais les autorités ont tout fait pour limiter les risques de débordements. Ils avaient notamment programmé le match Bastia-Nantes à 14h30, avant de faire machine arrière. Le déploiement policier était conséquent.

La manifestation de Calais, qui intervient après que plusieurs cortèges ont dégénéré dans la ville qui abrite 4 000 migrants, a été interdite car la préfecture en a interdit la tenue, estimant les risques de débordements trop élevés.

16h34 : Savez-vous pourquoi la manifestation de Bastia a été autorisée et pas celle de Calais?

16h34 : On estime entre 1 500 et 5 000 personnes (selon la police et les organisateurs) le nombre de manifestants dans les rues de Bastia cet après-midi, d'après France Bleu RCFM. Le club de foot du SC Bastia était représenté dans le cortège, par solidarité avec leur supporter, qui a perdu un oeil à Reims.

16h26 : Et pendant ce temps à Bastia, les manifestants se dispersent sans incident, tweete France Bleu.

15h46 : Dans la manifestation de soutien au supporter blessé, à Bastia, des "hommes avec capuche et lunettes de soleil", témoigne une journaliste de France 3.

15h30 : La manifestation se déroule dans le calme à Bastia. Les manifestants scandent "Ghjustizia per Maxime" ("justice pour Maxime", en Corse), du nom du supporter blessé dans des heurts avec la police à Reims.

15h15 : Voici des images du début de la manifestation qui se déroule sous haute tension à Bastia, en soutien au supporter blessé dans des heurts avec la police à Reims.

(FRANCE 3 CORSE VIASTELLA)

15h00 : Le cortège de la manifestation organisée en soutien à un supporter blessé dans des heurts avec la police à Reims s'élance à Bastia, selon les journalistes de France 3 Corse ViaStella.

14h44 : Un journaliste d'Europe 1 publie les photos "engins explosifs de forte intensité et dangereux pour les personnes" retrouvés "aux abords de la préfecture"de Bastia, avant la manifestation organisée en soutien à un supporter blessé. Sur place la manifestation va débuter.

14h27 : Des précisions concernant "engins explosifs de forte intensité et dangereux pour les personnes" découverts "aux abords de la préfecture" de Bastia : la préfecture de Haute-Corse indique que "ces constations révèlent les velléités de confrontation et d'agression de la part de certains, qui vont à l'encontre de la volonté de tous que la manifestation se fasse dans le calme".

14h17 : Des "engins explosifs de forte intensité" découverts "aux abords de la préfecture" de Bastia, avant la manifestation organisée en soutien à un supporter blessé dans des heurts avec la police à Reims, selon France Info.

12h52 : A Bastia, le dispositif de sécurité est mis en place et il est impressionnant.

12h45 : Une manifestation à hauts risques, à l'appel du principal groupe de supporters du SC Bastia, se déroulera cet après-midi à Bastia, en soutien à un jeune supporter grièvement blessé, Maxime Beux, il y a une semaine dans des heurts avec la police à Reims. Le jeune et sa famille appellent au calme.