Affaire de la sextape de Valbuena : la Cour de cassation donne raison à Benzema, qui contestait la légalité de l'enquête

La défense du joueur affirme qu'un policier, désigné par Mathieu Valbuena pour communiquer avec ses maîtres-chanteurs, a joué un "rôle très actif" pour encourager les négociations.

L\'attaquant français du Real Madrid Karim Benzema lors de la finale de la Ligue des champions, à Milan, le 28 mai 2016.
L'attaquant français du Real Madrid Karim Benzema lors de la finale de la Ligue des champions, à Milan, le 28 mai 2016. (GERARD JULIEN / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Rebondissement dans l'affaire du chantage à la sextape visant Mathieu Valbuena : mardi 11 juillet, la Cour de cassation a tranché en faveur de Karim Benzema, qui constestait la légalité de l'enquête ayant abouti à sa mise en examen. Sa défense estimait qu'il y avait eu une "provocation à l'infraction" de la part d'un policier infiltré, lequel s'était fait passer pour le négociateur de Mathieu Valbuena. L'avocat de Karim Benzema, joint par franceinfo, a estimé qu'il s'agissait d'une "grande victoire", qui devrait, selon lui, aboutir à un non-lieu pour ce dernier.

L'affaire remonte à juin 2015. Un maître-chanteur avait menacé Mathieu Valbuena de diffuser une vidéo intime du footballeur, tout en lui proposant un arrangement, sans préciser de somme. Rapidement, le corbeau et ses complices avaient incité Mathieu Valbuena à faire appel à un intermédiaire. Après en avoir discuté avec les autorités judiciaires, le choix s'était porté sur un fonctionnaire de police, identifié sous le nom de "Lukas".

Privé d'équipe de France

Selon l'avocat de Karim Benzema et de son ami d'enfance Karim Zenati, Patrice Spinosi, cet intermédiaire a poussé les deux parties à négocier, à tel point que, toujours d'après le conseil, s'il n'était pas intervenu, il n'y aurait pas eu d'infraction caractérisée.

La Cour de cassation a ainsi désigné la cour d'appel de Paris pour statuer de nouveau sur l'enquête. "L'affaire n'est pas terminée, mais, logiquement, la cour d'appel de renvoi devrait constater la déloyauté de l'ensemble de la procédure et faire tomber la quasi-totalité du dossier, en tout cas, très certainement, pour Karim Benzema (…)", a estimé Patrice Spinosi auprès de franceinfo. 

Karim Benzema avait manqué l'Euro-2016 sur décision de la Fédération française de football (FFF) à la suite de sa mise en examen dans cette affaire. "Le joueur n'est pas suspendu à vie mais laissons le temps au temps", avait alors déclaré le président de la FFF, Noël Le Graët. Karim Benzema aligne les performances de choix depuis son retour à la compétition avec le Real Madrid. Mais ça n'a pas suffi pour que Didier Deschamps le rappelle pour les matches de l'équipe de France.