A Bastia, manifestation dans le calme en soutien au supporter blessé

Entre 1.500 et 5.000 personnes ont défilé samedi après-midi dans les rues de Bastia. Elles ont réclamé la justice pour le supporter blessé dans des affrontements avec la police, le 13 février, après le match Reims-Bastia.

("Justice pour Maxime", ont scandé des centaines de supporters dans les rues de Bastia © Radio France)
Radio France

Mis à jour le
publié le

La volonté de Maxime Beux, le supporter gravement blessé à l'œil le 13 février après la rencontre Reims-Bastia, a été respectée. Samedi après-midi, les manifestants ont défilé dans le calme à Bastia. Ils étaient 1.500 d'après la policie, 5.000 d'après les organisateurs. 

Cette manifestation était organisée à l'appel du principal club de supporters du SC Bastia, le groupe Bastia 1905. Elle est partie du palais de justice et arrivée devant la mairie de la ville. 

Dans le cortège, on pouvait entendre "Ghjustizia per Maxime" ("Justice pour Maxime") ou encore "Tous avec Maxime". L'ambiance n'était pas sans rappeler celle d'un stade de foot avec des chants de supporters et des fumigènes. 

Début de manifestation sous tension

Une heure avant le départ du défilé, les services de police avaient découvert des engins explosifs de "forte intensité" aux abords de la préfecture de Haute-Corse. Les explosifs étaient dissimulés dans des boules de pétanque évidées. Cela révèle, dit la préfecture, "les velléités de confrontation et d'agression de la part de certains".