VIDEO. Ils se dopent volontairement pendant un mois : l'effet est spectaculaire

Pour cette enquête de l'émission "Stade 2", sur France 2, des sportifs de haut niveau ont accepté de se doper dans le plus grand secret. A aucun moment, ils ne seront contrôlés positifs.

Voir la vidéo
EMMANUELLE MESPLEDE, PIERRE-ETIENNE LEONARD
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils ont fait cela dans le plus grand secret. Des sportifs de haut niveau ont accepté de se doper pendant un mois pour une enquête de l'émission "Stade 2", sur France 2, qui a été diffusée dimanche 3 mai. Objectif : mesurer l'impact de cette pratique. Et les résultats sont édifiants. Non seulement leurs performances s'envolent mais surtout, à aucun moment, ils ne seront contrôlés positifs.

"On change de planète"

Au bout de dix jours, les athlètes ressentent déjà les effets des produits. "Sur mon parcours habituel de 24 kilomètres, j'ai gagné dix minutes facilement. Pas tant parce que j'allais plus vite. J'avais l'impression que je ne pouvais jamais m'arrêter", raconte Guillaume Antonietti. Les effets se font également ressentir hors des activités sportives. "Il y a une sorte d'agressivité, en fait, et que je n'avais pas avant. C'est très étonnant", témoigne-t-il.

A la fin de l'expérience, les performances sont époustouflantes. "On change de planète", s'étonne Guillaume Antonietti. "A mon niveau, gagner 26 secondes sur un 3 000 mètres, c'est pas humain."

Voici l'intégralité de l'enquête :

Voir la vidéo
STADE 2 / FRANCE 2

Le JT
Les autres sujets du JT
L'athlète Guillaume Antonietti a accepté de se doper pendant un mois pour tester les effets des produits, dans le cadre d'une enquête de "Stade 2", sur France 2.
L'athlète Guillaume Antonietti a accepté de se doper pendant un mois pour tester les effets des produits, dans le cadre d'une enquête de "Stade 2", sur France 2. (STADE 2 / FRANCE 2)