Cyclisme : la lutte contre le dopage technologique, "priorité des priorités" pour David Lappartient, nouveau patron de l'UCI

Le Français, élu jeudi à la tête de l'Union cycliste internationale, va proposer de nouvelles mesures, dès janvier 2018, pour détecter les moteurs cachés dans les vélos.

David Lappartient, le 21 septembre 2017, à Bergen en Norvège, après son élection à la présidence de l\'UCI.
David Lappartient, le 21 septembre 2017, à Bergen en Norvège, après son élection à la présidence de l'UCI. (MAXPPP)
avatar
Fabrice RigobertRadio France

Mis à jour le
publié le

À peine élu à la présidence de l'Union cycliste internationale (UCI), le Français David Lappartient, a annoncé, jeudi 21 septembre, vouloir placer de la lutte contre la fraude technologique en "priorité des priorités".

David Lappartient détaille plusieurs mesures antifraudes dans le cyclisme : le reportage de Fabrice Rigobert
--'--
--'--

Le nouveau président veut tout mettre en œuvre pour éviter que l’on remette sans cesse en question, sur les réseaux sociaux notamment, les performances des athlètes. Son objectif : restaurer la confiance et la crédibilité du cyclisme, après le cas Lance Armstrong, les affaires de dopage mais aussi les suspicions de fraude technologique

David Lappartient exprime ses doutes sur l’efficacité des tablettes censées détecter, par résonance magnétique, la présence d’un moteur en passant simplement devant le cadre d’un vélo depuis deux ans. Plusieurs reportages sur ce sujet, notamment celui de Stade 2 diffusé le 3 septembre 2017, l’ont conforté. Et il a déjà une solution en tête.

C'est assez simple d'avoir un petit camion plombé de l'UCI où on peut prendre des vélos à l'arrivée et les passer aux rayons X.

David Lappartient, président de l'UCI

franceinfo

"Si un coureur change de vélo en cours de route et que le changement pourrait paraître suspect, on peut très bien baguer le vélo dans une bague inviolable et contrôler ensuite ce vélo-là à l'arrivée, propose encore David Lappartient. Ce n'est pas spécialement compliqué à faire. C'est tout un tas de mesures comme ça que je compte proposer en complément des tablettes qui ont quand même leur utilité."

Il soutient le Mouvement pour un cyclisme crédible

Cette priorité du nouveau président de l'Union cycliste international convient parfaitement au patron du Tour de France, Christian Prudhomme : "David Lappartient a toujours soutenu le Mouvement pour un cyclisme crédible (MCC) par exemple, parce que c'est la base de tout, c'est le départ d'une discipline magnifique", affirme-t-il.

Beaucoup de choses ont déjà changé dans le cyclisme, et heureusement par rapport à une époque maudite. Mais, il y a encore du travail. [David Lappartient] va s'atteler tout de suite à cette tâche-là sans aucun doute.

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France

franceinfo

David Lappartient va présenter les orientations dans ce domaine en novembre 2017 lors d'un comité directeur, et promet la mise en place des nouvelles mesures dès janvier 2018. À moyen terme, il indique vouloir aussi travailler avec des universités pour développer de nouveau moyen de contrôles.