Sur les images de sa caméra, Schumacher skiait lentement au moment de son accident, affirme RMC

Cette caméra, fixée sur son casque, a été remise aux enquêteurs par la famille de l'ancien champion allemand de Formule 1, toujours dans le coma à l'hôpital de Grenoble. Les images ont pu être exploitées.

Michael Schumacher, le 31 janvier 2005, en pleine séance de ski à Madonna di Campiglio (Italie).
Michael Schumacher, le 31 janvier 2005, en pleine séance de ski à Madonna di Campiglio (Italie). (OLIVER MULTHAUP / DPA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est une pièce maîtresse de l'enquête. La caméra du casque de Michael Schumacher fonctionnait au moment de son accident de ski à Méribel (Savoie) et les images sont exploitables. C'est ce qu'a indiqué, mardi 7 janvier, une source proche du dossier, confirmant une information du Dauphiné. Dans la soirée, RMC Sport a affirmé que les images de la caméra révèlent trois éléments importants pour l'enquête. Tout d'abord, la confirmation que l'ancien champion allemand de Formule 1 évoluait dans un zone hors-piste. "On voit à l'image que Schumacher skie entre les pistes Mauduit (rouge) et Biche (bleue)", indique RMC Sport sur son site.

Ensuite, on voit que Michael Schumacher skiait très lentement. "Les enquêteurs parlent même de vitesse réduite", ajoute le site internet. Cela contredit donc les premières constatations des médecins du CHU de Grenoble. Selon eux, le choc est survenu "à haute cinétique", mais selon la porte-parole de la famille, Sabine Kehm, Schumacher venait d'aider un ami et ne skiait pas vite.

"Son ski heurte un caillou dissimulé"

Enfin, les images tournées permettent d'élucider les conditions de la chute de Schumacher, notamment la vitesse à laquelle il skiait avant que sa tête ne percute un rocher dans un secteur situé hors des pistes balisées. "Alors que Schumacher descend la pente normalement, son ski heurte un caillou dissimulé sous la neige et invisible à l'image. Schumacher bascule alors vers l'avant, perd ses skis et s'enfonce dans la neige. Son casque heurte alors un rocher, lui aussi invisible à l'image. La tête s'enfonce alors nettement dans la neige, sous laquelle se trouve le caillou qui va briser le casque et causer les lésions cérébrales dont souffre Schumacher", écrit RMC Sport.

Cette caméra, dont l'existence a été révélée vendredi, cinq jours après l'accident, a été remise aux enquêteurs par la famille de l'ancien champion allemand de Formule 1, toujours dans le coma à l'hôpital de Grenoble. Une conférence de presse des enquêteurs et du parquet est prévue mercredi à 11 heures au palais de justice d'Albertville.