La prestation du perchiste français Renaud Lavillenie (6,02 m) a presque éclipsé samedi 27 juillet la présence d'Usain Bolt sur le 4x100 m du meeting anniversaire des Jeux olympiques de Londres, et magnifié une 2e journée plutôt terne en termes de performances.

Le Français, champion olympique dans ce même stade un an plus tôt, a offert un spectacle extrêmement rare : tenter de battre le record du monde absolu de Serguei Bubka (6,15 m). Par trois fois, Lavillenie, qui visera lors des Mondiaux de Moscou le seul titre qui lui manque, a fait frissonner d'envie le stade avec 6,16 m, même si la pluie fine qui s'est échappée des nuages a rendu la mission rapidement impossible. Avec 6,02 m, le Français établit un nouveau record de France en plein air (record de France officiel à 6,03 m par lui-même en salle en 2011). C'est la 4e fois de sa carrière (indoor compris) que Lavillenie franchit la mythique barre des 6 mètres, précise France 3 Auvergne.

Forcément, avec Bolt et les héros britanniques Jessica Ennis et Mo Farah à l'affiche, la tentation était belle de replonger dans les plus belles heures de Londres-2012. Mais les héros sont parfois fatigués. Après sa victoire sur 100 m samedi, Bolt a de nouveau gagné, cette fois le relais 4x100 m avec son club (RCT), en 37 sec 75/100e. Mais il laisse la MPM aux Américains, qui avaient fait 37.58 à Monaco la semaine dernière.