Après son agression, l'athlète Pierre-Ambroise Bosse "garde le moral"

Sur RTL, le champion du monde du 800 mètres évoque ses séquelles physiques après sa violente agression à Gujan-Mestras (Gironde).

L\'atlhète Pierre-Ambroise Bosse après sa victoire aux 800 mètres des championnats du monde d\'athlétisme à Londres, le 9 août 2017.
L'atlhète Pierre-Ambroise Bosse après sa victoire aux 800 mètres des championnats du monde d'athlétisme à Londres, le 9 août 2017. (BEN STANSALL / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il a dû arrêter sa saison, mais il va un peu mieux. L'athlète Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, violemment agressé sur un parking à Gujan-Mestras (Gironde) fin août, se confie à RTL, jeudi 7 septembre. Le champion du monde du 800 mètres (il a décroché le titre à Londres, le 8 août dernier) affirme "garder le moral" malgré des séquelles physiques importantes. 

"Je voudrais dire aux gens que j'ai eu beaucoup de chance dans mon malheur, même si c'est une agression très violente. J'ai failli perdre mon œil, mais il n'y a rien de grave finalement. J'ai eu un rendez-vous chez l'ophtalmologiste, elle m'a dit que j'ai un petit astigmatisme passager, dû aux points de suture. Je n'ai pas le droit de me moucher, d'éternuer, de tomber malade, de faire du sport... En fait, il ne faut pas que mon pouls monte pendant six semaines. C'est assez incroyable. Je suis vraiment convalescent et je fatigue vite", raconte-t-il à la radio.

"Je me suis juste fait agresser"

 "Ma famille a veillé sur moi, j'ai mes amis qui sont là, je vais beaucoup mieux. J'aimerais que les gens le sachent. J'ai été très touché des nombreux témoignages. Voilà, je me suis juste fait agresser et il n'y a rien", poursuit-il.

Un jeune homme soupçonné d'avoir participé à son agression a été mis en examen vendredi et une information judiciaire ouverte pour "violences en réunion" afin de retrouver d'autres suspects.