Zika : tests de dépistage gratuits et échographies de contrôle dans les DOM

Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a annoncé ce mercredi que les femmes enceintes atteintes par le virus Zika dans les DOM d'Amérique bénéficieront d'une échographie de contrôle mensuelle et de tests gratuits.

(Dans 80% des cas, les malades ne se rendent pas compte qu'ils sont atteints © Corbis)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Après le tollé provoqué en appelant, sur France Info, les femmes enceintes à différer d'éventuels voyages aux Antilles ou en Guyane, la ministre de la Santé annonce des mesures préventives à destinations des départements d'Outre-Mer.

Tests gratuits et suivi échographique mensuel

Marisol Touraine a ainsi annoncé ce mercredi matin que les femmes enceintes atteintes par le virus dans ces zones bénéficieront d'une échographie de contrôle mensuelle. En outre, le test de détection du virus devrait, selon la ministre, être bientôt gratuit pour ces dernières, y compris chez les médecins de ville. Ce test est déjà pris en charge dans les hôpitaux. En cas de détection du virus, ces femmes bénéficieront d'un suivi échographique mensuel.

"Pour les femmes d’outre-mer, c’est le silence absolu" - Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre
--'--
--'--

Les annonces de la ministre interviennent après que les parlementaires d'Outre-mer ont dénoncé une maladresse de communication dans ses recommandations aux femmes enceintes, puisqu'opérant une distinction entre "les femmes enceintes de la métropole et celles d'Outre-me r". "Cela constitue une rupture de traitement égalitaire , expliquait ainsi Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre. Pour les femmes d’Outre-mer, c’est le silence absolu. On a un peu l’impression qu’on leur dit qu’elles sont une quantité négligeable, et ça c’est choquant ."

Soupçon de transmission par le sperme et le placenta

Le virus, qui peut causer de graves malformations chez les foetus, se manifeste principalement par un syndrome grippal mais peut provoquer de graves malformations cérébrales chez les foetus des femmes enceintes. Annoncé initialement comme transmissible uniquement par les moustiques, les autorités sanitaires du Texas ont annoncé ce mardi avoir identifié un cas de transmission du virus par contacts sexuels

En 2008, un autre cas de transmission par voie sexuelle avait été signalé. Les experts considèrent ce mode de transmission exceptionnelle, au même titre que la transmission de la mère à l'enfant par le placenta. Le centre de contrôle des maladies infectieuses américain conseille l’usage du préservatif à tous ceux qui ont séjourné dans des pays à risque et recommande des précautions particulières pour les femmes enceintes. Rien, dans le cas texan, n’indique que ce genre de transmission ne reste pas isolée.

Le profil épidémique du virus n'en changerait pas pour autant

Sur France Info, Benjamin Roche, épidémiologiste à l'Institut de recherche pour le développement, à Montpellier, s'est montré prudent sur la possibilité d'une transmission par voie sexuelle : "C'est une voie de transmission que l'on soupçonnait depuis pas mal de temps sans vraiment avoir de confirmation. Il semblerait que ce soit confirmé, mais, d'après nos connaissances, ce serait rare, et ça n'a pas du tout la même force de transmission que par les moustiques. Cela ne change pas le profil épidémique de ce virus pour le moment ."