Suicide sur une voie dans la Drôme, caténaire arrachée entre Bordeaux et Paris : les TGV entre Paris, le Sud et le Sud-Ouest ont connu dans la nuit du lundi 28 au mardi 29 mai de gros retards, au terme d'un long "week-end noir" de la Pentecôte marqué par une dizaine de morts sur les rails.

Quelque 10 500 voyageurs sont arrivés dans la capitale après la fermeture du métro. Pour qu'ils soient ramenés chez eux, des messages ont été envoyés aux taxis, informant que "près de 8 000 personnes" débarquaient mardi entre 1 heure et 3 heures gare Montparnasse, et 2 500 entre 2 heures et 3 heures gare de Lyon.

La préfecture de police de Paris avait plus tôt déclenché le "plan Pégase" (Plan contre l'engorgement des gares en situation exceptionnelle), activé la nuit lorsqu'un incident ferroviaire entraîne des retards importants, pour renforcer les transports en commun dans les gares.

Des passagers en provenance de Paris arrivent à la gare de Marseille, le 28 mai 2012, après un trajet deux fois plus long que prévu et marqué par des perturbations en cascade.
Des passagers en provenance de Paris arrivent à la gare de Marseille, le 28 mai 2012, après un trajet deux fois plus long que prévu et marqué par des perturbations en cascade. (FTVI / FRANCE 2)