Pièces à conviction, France 3

VIDEO. Pièces à conviction. Tunnel Lyon-Turin : les voyageurs gagneront-ils vraiment beaucoup de temps ?

Un tunnel qui ferait gagner 3 heures  au voyageur entre Paris et Milan : c'est la promesse alléchante du promoteur public du Lyon-Turin. Montre en main, "Pièces à conviction" a fait le trajet. Selon les calculs, en empruntant le tunnel, le gain de temps atteindrait seulement 1 heure et 25 minutes. Extrait du magazine diffusé le 4 novembre à 23h25.

Voir la vidéo
avatar
Valerie KowalFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un gain de temps de 1 heure et 25 minutes au lieu de 3 heures entre Paris et Milan, c'est la conclusion à laquelle est arrivée Ghislaine Buffard pour "Pièces à conviction". Très loin de la promesse des promoteurs du titanesque projet de tunnel.

Face à ce nouveau chiffrage, la réaction d'Hubert du Mesnil, président de Tunnel euralpin Lyon-Turin, structure franco-italienne responsable des travaux de réalisation et de la gestion de la future liaison ferroviaire : "On n'est pas à la minute près. Quand vous dites que vous faites Paris-Lyon en deux heures, ce n'est jamais deux heures. On est sur des ordres de grandeur."

Un gain de temps deux fois moins important que promis

Une réponse qui ne satisfait pas Daniel Ibanez, l'un des opposants au projet : "On n'est pas à la minute près, on est à 95 minutes près ! Il peut nous dire ça. Mais il faut bien comprendre que quand on joue avec l'argent public, l'argent du contribuable, on ne peut pas se permettre de dépenser 30 milliards en faisant des à-peu-près et des approximations."

Le gain de temps est deux fois moins important que celui annoncé. "Une présentation favorable" balaie d'un revers de la main Hubert du Mesnil.