Un ménage français sur huit sous le seuil de pauvreté

Selon une étude de l'Insee, près d'un ménage français sur huit se situe sous le seuil de pauvreté, avec moins de 950 euros de revenu par mois. Les familles monoparentales sont les plus touchées. Ces chiffres reflètent une stabilisation de la pauvreté en France.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
Radio France

Mis à jour le
publié le

La pauvreté en France ne progresse plus, malgré la crise. C'est la leçon optimiste à tirer de l'étude de l'Insee sur la pauvreté (consultable ici), basée sur des données de 2008. Mais presque huit millions de Français doivent toujours vivre avec un revenu de moins de 950 euros par mois, le seuil de pauvreté fixé par l'institut de statistiques.
_ C'est donc 13% de la population qui doit se contenter de cette somme pour boucler son budget.

Ce sont surtout les familles monoparentales qui souffrent. 30% d'entre elles, soit 1,6 million de personnes sont touchées. Il s'agit surtout de mères vivant seules avec leurs enfants. La moitié de ces familles doivent se contenter de moins de 760 euros par mois pour vivre.

Ce seuil de pauvreté est calculé par rapport au niveau de vie moyen en France, qui s'établit à 1.580 euros par mois pour 2008 (19.000 euros par an).

Les 10% de personnes les plus modestes ont un niveau de vie annuel inférieur à 10.520 euros et les 10% les plus aisées un niveau de vie d'au moins 35.550 euros, soit 3,4 fois plus. Un écart qui a cessé de se creuser.

Le niveau de vie moyen en France s'est hissé de 1,7% entre 2007 et 2008, et en conséquence, la pauvreté a légèrement diminué selon les chiffres. Mais l'Insee nuance en expliquant que certains ménages ont pu bénéficier de revenus exceptionnels de la Caisse nationale d'allocations familiales en 2008.

En fait il faut parler de stabilisation de la pauvreté. Plus de 14% de la population était concerné en 1996. Et depuis 2004, cette proportion tourne autour de 13%.