Témoignage : après un accident de la route, il veut sensibiliser aux dangers de la route

Un homme raconte comment il a perdu ses trois amis d'enfance dans un accident de la route dû à l'alcool et à la vitesse.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Une équipe de France 3 a rencontré un homme qui se dit coupable de la mort de ses amis d'enfance. Henri Hermini se rappelle du drame qui lui est arrivé il y 16 ans. Il avait alors pris le volant alcoolisé. Dans la voiture, trois de ses amis d'enfance, aucun n'a survécu à l'accident de la route qui est survenu. "Je ne les ai pas ramenés entier", souffle Henri HerminI.

Marqué à vie

"J'ai trop bu, 0,66 grammes d'alcool, c'est quoi, l'équivalent de deux bières. Ce n’est pas beaucoup, mais ça a suffi pour que je tue mes amis. Je roulais à 70 km/h au lieu de 50", explique Henri Hermini. L'homme reste un mois dans le coma, et passe un an dans un fauteuil roulant. Aujourd'hui encore Henri garde des séquelles physiques, mais surtout psychologiques.
 
"Cette histoire m'a tatoué à vie. Je suis coupable, il y en a tellement qui vont devant les tribunaux et disent 'oh je n'ai pas fait exprès. Oh ce n'est pas de ma faute, ce n'était qu'un accident'. Certes, ce n'était qu'un accident, je n'ai pas voulu leur mort, mais en tout cas je n'ai pas fait ce qu'il fallait pour l'éviter. C'est difficile et en même temps, j'ai eu cet accident et je dois l'assumer", explique-t-il. Henri Hermini reste en contact avec deux des familles des victimes, une autre ne veut plus le voir. Lui dit aujourd'hui aimer la vie, mais ne pas aimer sa vie.


 

Le JT
Les autres sujets du JT