Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes en baisse de 1,7% en août

En août 2017, 296 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine, soit cinq de moins qu'un an plus tôt.

Des gendarmes procèdent à des contrôles, à Crozon (Finistère), le 5 août 2016. 
Des gendarmes procèdent à des contrôles, à Crozon (Finistère), le 5 août 2016.  (LOIC VENANCE / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le nombre de morts sur les routes a baissé de 1,7% en août par rapport à août 2016, mais reste en hausse de 1,5% sur les douze derniers mois, a annoncé jeudi 14 septembre l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). La publication de ces chiffres intervient après l'annonce, début septembre par le président Emmanuel Macron, d'un nouveau plan pour tenter d'enrayer la hausse persistante de la mortalité routière.

En août, 296 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine, soit cinq de moins qu'un an plus tôt. "Ce bilan s'accompagne cependant d'une hausse des autres facteurs de l'accidentalité routière", note l'ONISR. Le nombre d'accidents corporels a en effet augmenté de 3,8% (160 accidents de plus qu'en août 2016), ainsi que celui des blessés hospitalisés de 1,6% (+ 36).

Des chiffres "médiocres"

Sur les douze derniers mois (entre septembre 2016 et août 2017), 3 522 personnes ont été tuées (53 tués en plus, + 1,5%), 28 139 blessées et hospitalisées (+ 4,6%). Le nombre d'accidents est également en hausse de 4,1% (59 154 accidents). Exception faite des cyclomotoristes, toutes les catégories d'usagers sont touchées par cette hausse (cyclistes + 17%, motocyclistes + 8%, piétons + 7%, automobilistes + 3%).

"Ces chiffres médiocres sont dans la continuation de ceux que nous enregistrons depuis bientôt quatre ans et sanctionnent l'absence de priorité donnée à la sécurité routière du quinquennat précédent", a estimé la présidente de la Ligue contre la violence routière, Chantal Perrichon.