Oreillettes interdites au volant, baisse de l'alcoolémie : Cazeneuve annonce des nouvelles mesures pour la sécurité routière

Le ministre de l'Intérieur annonce ce lundi une série de mesures, après une année 2014 qui a vu le nombre de morts augmenter sur les routes.

Lors d'un contrôle routier de gendarmerie, le 27 juin 2014, près de Mâcon (Saône-et-Loire).
Lors d'un contrôle routier de gendarmerie, le 27 juin 2014, près de Mâcon (Saône-et-Loire). ( MAXPPP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce n'était plus arrivé depuis douze ans. La mortalité sur les routes de France a augmenté en 2014, avec 120 morts de plus par rapport à l'année précédente. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a précisé ces mauvais chiffres, lundi 26 janvier, devant le Conseil national de la Sécurité routière. Il en a profité surtout pour annoncer une série de 26 nouvelles mesures.

Tolérance zéro pour les oreillettes

Bernard Cazeneuve a dévoilé une première mesure choc pour améliorer l'attention des conducteurs au volant, avec le téléphone dans la ligne de mire : oreillettes, casques et écouteurs seront interdits.

L'alcoolémie autorisée abaissée pour les jeunes

Les jeunes conducteurs seront contraints à une limite d'alcool de 0,2 g/l de sang (au lieu de 0,5 g/l), soit moins d'un verre d'alcool. Cette mesure concerne les conducteurs ayant moins de trois ans de permis, ou moins de deux ans pour ceux étant passés par la conduite accompagnée.

Le stationnement interdit près des passages piétons

En ville, plus d'un piéton sur trois tué meurt sur un passage piéton. Ces passages peuvent s'avérer très dangereux lorsqu'une voiture ou un camion garé à proximité masque la visibilité des piétons au moment de s'engager sur la chaussée. Le gouvernement va donc interdire le stationnement quelques mètres en amont des passages piétons, et durcir les sanctions réprimant le stationnement sur un passage piétons.

Des débits de boissons mieux contrôlés

Les débits de boissons qui ne mettent pas d'éthylotests à disposition de leurs clients seront davantage sanctionnés. Les cafés, discothèques et restaurants qui ferment après 2 heures du matin et qui ne respectent pas cette obligation pourraient être touchés par une fermeture temporaire ou définitive. La sanction existe déjà, mais elle est rarement appliquée.

Les vitres surteintées dans le collimateur

Selon Le Parisien, 160 000 véhicules s'équipent chaque année de vitres surteintées, qui peuvent empêcher les policiers d'identifier un conducteur sans ceinture ou en train de téléphoner. Le gouvernement va donc modifier la réglementation pour éliminer progressivement les filmages trop opaques.

De nouveaux types de radars

Le nombre de radars – 4150 au total en France – ne devrait pas augmenter. Mais certains d'entre eux vont être remplacés par des radars double face, qui permettent de flasher un véhicule à l'avant et à l'arrière. Ainsi, le contrevenant sera pris en photo, ce qui lui compliquera la tâche pour contester son amende (ou pour la faire passer sur le dos de quelqu'un d'autre pour éviter le retrait de points).

Les obstacles dangereux supprimés

Dans chaque département, les préfets devront faire un état des lieux des obstacles les plus dangereux : arbres, fossés, talus, parois, poteaux, glissières de sécurité... En décembre, le Conseil national de la Sécurité routière avait déjà suggéré d'éloigner ou de protéger les obstacles qui posent problème sur les axes hors agglomération.