A Grenoble, on ne roule plus qu'à 30 km/h

Depuis le 1er janvier, la grande ville iséroise teste la limitation de vitesse à 30 km/h. Une mesure diversement appréciée par les habitants, véhiculés ou non.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

A Grenoble (Isère), le quotidien sur les routes a changé depuis le 1er janvier et l'instauration de la limitation de vitesse à 30 km/h au lieu de 50 km/h. Ce test est une première en France dans une ville de cette taille. 80% des voies grenobloises sont visées par cette modification.

Les objectifs de cette limitation abaissée sont de fluidifier le trafic et de mieux protéger les cyclistes et les piétons. Les automobilistes grenoblois sont divisés. "Pourquoi pas ?", se demande l'un d'eux. Une femme, en revanche, redoute une circulation plus compliquée.

La même chose à Paris d'ici 2020 ?

"Pour la pollution et le bien-être des usagers, je pense que c'est une bonne chose", estime un adepte de vélo. A Grenoble, la cohabitation entre voitures et vélos est parfois houleuse. Philippe Zanolla, de l'association Développement des transports en commun, croit en cette mesure. "Le champ de vision de l'automobiliste s'élargit à 30 km/h, donc il est plus à même de s'apercevoir des éventuels dangers", affirme-t-il à France 2. Et en cas d'urgence, une voiture pourra s'arrêter en 13 mètres au lieu de 27.

Certains professionnels redoutent que cette limitation ait un impact négatif sur leur activité. Mais d'autres villes s'intéressent à cette mesure. Paris, notamment, entend la mettre en place d'ici 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ville de Paris a adopté, lundi 19 mai, un plan antipollution, prévoyant notamment la généralisation de la limitation de vitesse à 30 km/h.
La ville de Paris a adopté, lundi 19 mai, un plan antipollution, prévoyant notamment la généralisation de la limitation de vitesse à 30 km/h. (MAXPPP)