Santé : une campagne de dépistage de la DMLA

Plus elle est détectée tôt, plus la maladie peut être contrôlée. Cette semaine, des dépistages sont organisés un peu partout en France.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Détectée tôt, la DMLA, dégénérescence maculaire liée à l'âge, peut être contrôlée. À 85 ans, Martine Berland a retrouvé une démarche assurée. Pourtant, depuis quatre ans, elle est atteinte de DMLA. Les premiers signes de la maladie sont arrivés du jour au lendemain et l'ont très vite inquiétée. "Les premiers signes c'est la déformation des lignes droites", explique-t-elle à France 2.

Des facteurs aggravants

Comme elle, un million de personnes sont touchées par cette maladie de la vue en France. D'abord la vision se ternit, puis se trouble, apparaît ensuite un point noir dans le champ de vision. Ce trouble est souvent héréditaire. Pour ne pas devenir aveugle comme sa soeur, Martine Berland se rend tous les mois en consultation pour étudier l'évolution de sa maladie. Les premiers signes de la maladie peuvent apparaître dès 55 ans. Le tabac et l'obésité sont des facteurs aggravants. La maladie ne se guérit pas, mais se traite grâce à des injections dans l'oeil indolores. Elles peuvent empêcher la détérioration de la vue. Jusqu'au 1er juillet, une centaine d'hôpitaux et plus de 400 médecins en France organisent des dépistages.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un examen chez un ophtalmologiste, le 5 septembre 2014.
Un examen chez un ophtalmologiste, le 5 septembre 2014. (ERIC AUDRAS / ONOKY /AFP)